24/4/2014

24 avril 2014 : L’errance sans fin des réfugiés Syriens !


Communiqué de Pax Christi France. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), plus de 150.000 personnes ont été tuées depuis le début en mars 2011 du conflit en Syrie. Et d’après l’ONU, 6,5 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur de la Syrie et quelques 2,6 millions ont fui le pays, s’installant principalement dans les États voisins, comme le Liban et la Jordanie. y a quelques mois, Pax Christi initiait une démarche inter-mouvements, inter-services et œcuménique de soutien à ces réfugiés syriens.[…]



– Communiqué du 24 avril 2014 –

Communiqué 240414

 

 

L’errance sans fin des réfugiés Syriens !

 

 

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), plus de 150 000 personnes ont été tuées depuis le début en mars 2011 du conflit en Syrie. Et d’après l’ONU, 6,5 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur de la Syrie et quelques 2,6 millions ont fui le pays, s’installant principalement dans les États voisins, comme le Liban et la Jordanie

 

Il y a quelques mois, Pax Christi initiait une démarche inter-mouvements, inter-services et œcuménique de soutien à ces réfugiés syriens. Pour leur dire notre solidarité, nous sommes allés les rejoindre où ils étaient, en Jordanie et au Liban. Et nous avons pu admirer la solidarité des peuples jordaniens et libanais qui ont su les accueillir et partager « parce qu’ils sont nos frères », disaient-ils. Nous leur avons écrit beaucoup de carte d’amitié et d’espérance…

 

Certains de ces réfugiés ont cru en notre solidarité. Ils ont pris les chemins et traversé l’Europe. Aujourd’hui, ils sont arrivés chez nous. Ils sont depuis quelques jours, 165 dont 82 enfants, certains malades, dans un square près de Paris, à St Ouen. Ils sont aussi ailleurs, beaucoup ont rejoint la France. Ils ont tout quitté, ils ont tout perdu, ils attendent… de reconstruire une vie… de donner à leurs enfants un avenir laissé là-bas… Quels sera demain ? Ici ou là-bas, ils ne le savent pas… Hier leur horizon, leur repère était ce square. Ce matin, les grilles du parc sont cadenassées !

 

Le doute n’est pas permis, il s’agit bien d’une urgence humanitaire. Certes des associations se mobilisent  mais est-ce suffisant ? Il ne suffit pas de passer le cap des quelques jours nécessaires pour le droit d’asile. Il ne suffit pas de répondre au besoin, certes nécessaire et indispensable, des corps. Il ne suffit surtout pas de se dire qu’on n’est pas responsables et qu’on ne peut rien faire ! Il est de notre responsabilité de répondre au besoin du cœur, de savoir accueillir, inviter, offrir un sourire, un geste d’amitié… Aucune association ne le fera à notre place, c’est la main d’un homme qui se tend à un autre, d’un frère à son frère. L’amour, quand il est à l’œuvre, sait de faire inventif, léger, joyeux.

 

En ce temps pascal, sachons imaginer et  partager l’espérance et la joie de la résurrection. Offrons la paix  et l’accueil à ceux qui sont venus de si loin après tant de souffrances et de violences. Regardons autour de nous, beaucoup de réfugiés Syriens sont dans nos villes et nos villages aujourd’hui. Ensemble, à plusieurs, rassemblons-nous, portons-les dans notre prière et essayons de les voir, de les reconnaître et de les accueillir.

 

Le conflit syrien est toujours aussi actuel ;  sachons rester mobilisés !

 

 

+Monseigneur Marc Stenger

Président de Pax Christi, Evêque de Troyes             

 

Madame Catherine Billet 

Déléguée nationale      

 

Père Dominique Lang

Aumônier national

 

 

© Pax Christi France 2014

 

⊲ Télécharger : Communiqué du 24.04.2014