14/5/2019

Appel interreligieux de soutien aux jeunes qui se mobilisent pour le climat


Appel interreligieux de soutien aux jeunes qui se mobilisent pour le climat signé par Mgr Marc Stenger, Président de Pax Christi France



 

Le 24 mai 2015, le pape François signait l’encyclique Laudato Si, appelant à un dialogue et une action commune des religions et des mouvements écologistes pour la sauvegarde de la nature et la défense des pauvres. Le 24 mai 2019, la jeunesse du monde se mobilise pour le climat. Le 17 avril dernier, Greta Thunberg et le pape François se rencontraient.

 

Dans cette dynamique, issus de différentes traditions religieuses, nous voulons dire comme dans de nombreux pays, notre soutien enthousiaste face à cette mobilisation mondiale de la jeunesse et notre interpellation des dirigeants de nos pays, pour qu’ils écoutent enfin « tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres ». Il est urgent que l’ensemble de nos dirigeants et représentants, à commencer par ceux qui présideront aux destinées de l’Union européenne à l’issue du prochain scrutin, prennent les décisions nécessaires pour éviter la catastrophe climatique. Nous avons entendu leurs paroles, nous les pressons de passer aux actes.

 

En effet, nous sommes en train de détruire la diversité de la vie sur la terre par la surconsommation et la combustion croissante d’énergies fossiles. Le moment est proche où il ne sera plus possible d’arrêter l’extinction massive de bien des formes de vie – y compris la nôtre. Cette crise climatique touche en premier lieu les plus pauvres, au Nord comme au Sud, accentue les violences sociales et contraint à l’exil de plus en plus de personnes.

 

Nous réaffirmons notre propre engagement, personnel et des structures dans lesquels nous sommes engagés, pour participer à cette transition nécessaire et urgente, que ce soit dans la gestion écologique de nos structures, les décisions sur notre patrimoine – bâti ou épargne  – et dans la vie liturgique et de prière.
Nous disons à chacune et à chacun : n’ayez pas peur. Oui, protéger notre maison commune nous oblige à des changements profonds des structures de nos sociétés, de nos modes de vie, des façons de regarder les différentes formes de vie. Ils obligent à ne plus mettre l’argent et les biens matériels au centre. Mais ces changements sont bons : ils dessinent un futur désirable, où l’être passera avant le faire ou l’avoir, les inégalités sociales devront être réduites et les pauvres considérés, la beauté de la terre rendue à nos sens. Le temps est venu d’agir sans délai aucun : avec amour, générosité, foi et espérance !

 

 

Olivier Abel, philosophe ; Rachid Benzine, islamologue ; Olvier Brès, président du Comité national de la Mission populaire évangélique de France ; Frédéric de Coninck, théologien, église protestante mennonite ; Philippe Kabongo Mbaya, président du Mouvement du christianisme social ; Anne-Sophie Monsinay et Eva Janadin, co-fondatrices des Voix d’un islam éclairé ; Mgr Marc Stenger, Président de Pax Christi France ; Cécile Renouard, ensaignante et chercheuse en philosophie politique ; Gaël Giraud, économiste ; Marion Muller-Colard, théologienne et romancière, membre du Conseil consultatif national d’éthique ; Emmanuelle Seyboldt, présidente du Conseil national de l’Église protestante unie de France ;  Véronique Fayet et jean Merckaert, Secours Catholique  ; Michel Maxime Egger, éco-théologien orthodoxe