25/11/2019

Appel pour l’Irak


  Depuis le 1er octobre, des manifestations et des contestations sont permanentes en Irak contre le système politique qui repose sur la corruption et le sectarisme religieux. Mais aussi contre l’emprise de l’Iran qui manipule tous les gouvernements irakiens depuis 2003. Le régime iranien met l’Irak sous tutelle depuis ce temps, utilisant les richesses irakiennes […]



 

Depuis le 1er octobre, des manifestations et des contestations sont permanentes en Irak contre le système politique qui repose sur la corruption et le sectarisme religieux. Mais aussi contre l’emprise de l’Iran qui manipule tous les gouvernements irakiens depuis 2003. Le régime iranien met l’Irak sous tutelle depuis ce temps, utilisant les richesses irakiennes pour mettre en œuvre le projet d’extension de l’empire perse dans les différents pays chiites de la région. Il fait la guerre au Yémen, en Syrie, au Liban et ailleurs. Il le fait avec la complicité des hommes politiques irakiens totalement corrompus qui gouvernent le pays depuis tant d’années.

 

Le peuple irakien a besoin du soutien de l’opinion internationale et de tous ceux qui sont susceptibles d’intervenir sur le terrain du Moyen-Orient. Pendant toutes ces années, il a été anesthésié par le sectarisme religieux et terrorisé par le spectre de la guerre civile, principalement entre chiites et sunnites.

 

Aujourd’hui, le peuple irakien est sorti du sommeil. Les slogans qu’on entend dans les manifestations sont : « Rendez-moi mon pays », « L’Iran dehors, Bagdad restera libre », « Je veux un pays souverain ».

 

Les manifestations ont unifié la population et fait monter le sentiment national. Il n’y a plus de chiites, sunnites, kurdes, chrétiens, yézidis, sabéens. Il y a les irakiens. Les manifestations ont mis fin au sectarisme religieux et confessionnel.

 

On note la place importante des femmes dans ce mouvement ainsi que la rupture du tabou qui empêchait la critique des autorités religieuses.

 

Malheureusement, il y a beaucoup de victimes et le prix à payer pour la libération est très lourd. On parle de plus de 350 morts et 15000 blessés. Le gouvernement par l’intermédiaire de milices met en œuvre une violence extrême contre les manifestations, utilisant pour disperser les foules d’armes interdites, telles des grenades lacrymogènes dénoncées comme non règlementaires car de type militaire.

 

Telles sont les données en présence. Pax Christi International veut soutenir (les manifestations, souhaitant qu’elles demeurent des expressions non violentes de l’aspiration d’un peuple) les manifestants, souhaitant qu’ils demeurent dans la non violence et qu’ils puissent faire entendre leurs aspirations à la paix, à la liberté, à la fraternité. Il veut donner son appui aux chefs religieux qui en appellent à l’unité des Irakiens, le Patriarche Chaldéen, Louis-Raphaël 1er Sako, le Grand Ayatollah Ali Sistani et d’autres. Il fait appel à la mobilisation de toutes les parties prenantes pour que la société irakienne puisse construire une paix fondée sur la justice et l’appartenance citoyenne.

 

 

 

+Marc STENGER

Co-Président de Pax Christi International