18/4/2012

Au Pakistan, chrétiens et musulmans travaillent ensemble pour le dialogue


“Musulmans et chrétiens travaillent ensemble pour le dialogue et la paix au Pakistan. Il est important de faire en sorte que tous les croyants de l’islam respectent les autres religions. Notre prophète Mahomet a été un ambassadeur de paix et notre salutation elle-même, salam, est un salut de paix. Nous continuerons à diffuser et à travailler pour le dialogue, l’harmonie et la paix dans notre pays” : c’est ce qu’affirme l’imam de la grande mosquée de Lahore, Syed Muhammad Abdul Khabir Azad, l’une des plus importantes personnalités musulmanes du Pakistan.



Selon l’imam de Lahore,

« les chrétiens et les musulmans travaillent ensemble

pour le dialogue, le respect entre les croyants et la paix »

 

 

Multan – « Musulmans et chrétiens travaillent ensemble pour le dialogue et la paix au Pakistan. Il est important de faire en sorte que tous les croyants de l’islam respectent les autres religions. Notre prophète Mahomet a été un ambassadeur de paix et notre salutation elle-même, salam, est un salut de paix. Nous continuerons à diffuser et à travailler pour le dialogue, l’harmonie et la paix dans notre pays » : c’est ce qu’affirme dans un entretien accordé à l’Agence Fides l’imam de la grande mosquée de Lahore, Syed Muhammad Abdul Khabir Azad, l’une des plus importantes personnalités musulmanes du Pakistan.

 

Depuis 16 ans, Azad dirige la mosquée Badashi de Lahore, la plus importante du pays. Il était par ailleurs ami du Ministre catholique assassiné l’an dernier, Shahbaz Batti. En qualité de responsable du « Conseil interreligieux du Pakistan pour la paix et l’harmonie », il a organisé aujourd’hui à Multan (au Punjab) une conférence afin de faire remarquer la nécessité du dialogue et de la paix au Pakistan.

 

A la réunion participent plus de 500 chercheurs et religieux provenant de différentes écoles de pensée, représentants des religions mondiales, diplomates, parlementaires et membres de la société civile.

 

Le Conseiller spécial du Premier Ministre chargé de l’Harmonie, Paul Bhatti, est intervenu à la conférence en déclarant : « Il est fondamental de réunir les personnes de fois différentes et de leur donner la possibilité de s’asseoir ensemble afin de développer des parcours de dialogue interreligieux, des rapports interreligieux et de promouvoir l’harmonie interreligieuse afin de porter la prospérité au sein de la société du Pakistan ».

 

Le Père Francis Nadeem, OFM Cap, franciscain engagé dans le dialogue interreligieux à Lahore, explique à Fides : « Le dialogue islamo chrétien au Pakistan prend la forme d’un dialogue de vie : nous développons des rapports fraternels, nous participons aux fêtes les uns des autres, nous sommes proches les uns des autres au cours des événements douloureux et dans le cadre des expériences de solidarité comme cela a été le cas en ce qui concerne les aides aux victimes des inondations ».

 

En outre, poursuit le religieux, « nous organisons des séminaires et des conférences en cherchant à nous focaliser sur des valeurs communes telles que l’amour, la tolérance, la paix mais aussi sur des thèmes de spiritualité et de mystique ». Dans cette action, « les moyens de communication de masse ont un rôle très important et un fort impact sur l’opinion publique : voir les plus importants responsables religieux l’un à côté de l’autre implique un message d’amitié qui parvient jusqu’à la base des croyants ».

 

 

 

© Source : Agence Fides 18/04/2012