Environnement et développement durable



31/5/2013
En Thailande, les évêques catholiques disent non à la déforestation

Les évêques catholiques de Thaïlande lancent un cri d’alarme : la déforestation intensive causée par l’industrie, le trafic de bois précieux et l’expansion agricole, a atteint un stade critique qui nécessite une prise de conscience collective. Lors d’un camp de jeunes de trois jours, la Conférence des évêques catholique de Thaïlande (CBCT) a cherché à sensibiliser la jeune génération aux problèmes écologiques qui menacent le pays.

Share
⊲ Lire l'article


19/11/2012
Couche d’ozone : une cause liée aux droits de l’homme

La protection de la couche d’ozone, partie essentielle de la création, est une cause liée aux droits de l’homme, déclare le Saint-Siège, qui plaide pour une écologie « intégrale et humaine » : il s’agit de « préserver les conditions morales d’une authentique écologie humaine ». Mgr Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège aux Nations Unies à Genève, a pris la parole au cours de la 24ème réunion des États parties au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone, à Genève, le 15 novembre 2012.

Share
⊲ Lire l'article


28/6/2012
Surmonter la frustration de Rio+20 par l’engagement religieux et la communauté

Les participants représentant le Conseil œcuménique des Églises à la Conférence Rio+20 se sont joints à une large coalition religieuse pour rejeter le document final officiel. L’évêque Heinrich Bedford-Strohm, de l’Église évangélique luthérienne de Bavière, a encouragé les personnes croyantes à se consacrer à la lutte contre la détérioration de l’environnement. “Les religions touchent les esprits et les cœurs des gens. C’est pourquoi nous avons besoin d’une théologie publique qui s’exprime dans une langue à la fois religieuse et laïque.”

Share
⊲ Lire l'article


22/6/2012
Pax Christi International présent à la conférence Rio+20

Pax Christi International est présent à Rio pour s’allier aux voies de la société civile internationale qui exigent des actions concrètes et une volonté politique des pays membres des Nations Unies, afin que les consensus atteints répondent aux besoins de millions de personnes vivant dans la pauvreté. Cela, dans la perspective d’une Responsabilité Commune mais Différenciée et non pas au service d’intérêts du modèle excluant et prédateur qui relie l’ “économie verte” à une logique de marché, et privilégie un cadre global pour les prises de décisions sur un développement durable et inclusif.

Share
⊲ Lire l'article


15/6/2012
Conférence de Rio+20, l’Eglise veut retrouver l’alliance avec la nature

L’être humain doit retrouver son alliance avec la nature, qui est son milieu de vie et sur laquelle il a une responsabilité, déclare le Saint-Siège, dans le cadre de la préparation de la conférence internationale de Rio+20. Alors qu’est en cours le 3e Comité préparatoire du 13 au 15 juin pour Rio+20 – la Conférence des Nations-Unies sur le développement durable à Rio de Janeiro (20-22 juin) -, le Saint-Siège publie un document qui précise sa position qui met en lumière des principes sur lesquels fonder un nouveau mode de développement durable.

Share
⊲ Lire l'article


20/4/2012
Aux Philippines, le Père Garigez reçoit le prix Goldman de l’Environnement

Le 16 avril 2012, le Père Edwin Gariguez a reçu le ‘Goldman Environmental Prize’ à San Francisco, pour son action en faveur des aborigènes et de la protection de leur environnement sur l’île de Mindoro aux Philippines. Le combat du prêtre catholique, qui est également Secrétaire exécutif de la Caritas des Philippines (NASSA) depuis 2010, a commencé dans les années 1990, lorsque l’entreprise Norway’s Intex a reçu l’autorisation du gouvernement philippin d’exploiter à ciel ouvert le nickel dans la partie orientale de l’île de Mindoro…

Share
⊲ Lire l'article


13/3/2012
Proposition du Saint-Siège pour une gouvernance mondiale de l’accès à l’eau

Responsabilité et économie, justice et solidarité : c’est ce que souhaite le Saint-Siège, à l’occasion du VIe Forum mondial de l’eau à Marseille, pour résoudre le problème de l’accès à l’eau potable. Le Saint-Siège suggère une gouvernance mondiale de l’eau dont l’un des premiers objectifs serait de garantir une primauté de la politique, responsable du bien commun, sur l’économie et la finance, pour ce qui a trait à l’exploitation de l’eau. L’eau ne saurait être traitée comme une marchandise parmi d’autres, son utilisation doit être rationnelle et solidaire.

Share
⊲ Lire l'article


29/11/2011
Benoît XVI confirme l’engagement écologique de l’Église

Alors que 190 pays reprennent lundi 28 novembre 2011 à Durban en Afrique du Sud, les négociations sur le réchauffement climatique, Benoît XVI est revenu sur l’engagement écologique de l’Église catholique. Recevant plusieurs milliers de jeunes italiens membres de l’association Sorella Natura, Benoît XVI a dit à propos de l’écologie : “Si, dans son travail, l’homme oublie d’être collaborateur de Dieu, il peut faire violence à la Création et provoquer des dommages, qui ont toujours des conséquences négatives sur l’homme”.

Share
⊲ Lire l'article


15/11/2011
En Asie, les questions de l’environnement préoccupent les évêques

Pour leur XVIIème rencontre, les évêques catholiques du Japon et de Corée du Sud avaient prévu de se réunir à Kanazawa, dans le diocèse de Nagoya, au centre du Honshu, mais le tremblement de terre du 11 mars dernier et la catastrophe qui s’en est suivie les a amenés à déplacer le lieu de leur rencontre à Sendai, au cœur de la région sinistrée du Tohoku. Outre les questions liées à l’aide apportée aux populations sinistrées, les entretiens entre les deux épiscopats ont largement porté sur les questions environnementales.

Share
⊲ Lire l'article


04/10/2011
Au Chhattisgarh en Inde, l’Eglise catholique encourage le recours à l’agriculture biologique

Dans le foisonnement d’initiatives qui, en Inde, s’attachent à dessiner ce que sera l’‘après-révolution verte’, l’Eglise catholique au Chhattisgarh promeut le recours à l’agriculture biologique en s’inspirant des méthodes culturales mises au point et théorisées au début des années 1980 par un jésuite français installé à Madagascar, le Père Henri de Laulanié. “Pour éviter le recours aux engrais chimiques, nous leur avons appris comment fabriquer eux-mêmes leur compost, à l’aide de bouses de vache, de feuilles et des mauvaises herbes…”

Share
⊲ Lire l'article