22/5/2017

Dossier de presse Anniversaire de la fermeture du Séminaire des Barbelés


Il y a 70 ans, fermait le « Séminaire des Barbelés », unique exemple dans l’histoire récente d’une réconciliation inattendue entre belligérants. Cet événement est évoqué le Samedi 27 mai 2017, dans le lieu de mémoire qui a été conservé près de Chartres.



 

 

 

 

Il y a 70 ans, fermait le « Séminaire des Barbelés », unique exemple dans l’histoire récente d’une réconciliation inattendue entre belligérants.  Cet événement est évoqué le Samedi 27 mai 2017, dans le lieu de mémoire qui a été conservé près de Chartres.

 

 

        Le Séminaire des Barbelés, situé sur la commune du Coudray, près de Chartres, est le lieu d’une expérience unique menée entre 1945 et 1947, grâce à la volonté conjuguée des autorités militaires et ecclésiastiques françaises pour assurer une formation théologique à des prisonniers de guerre, sous la houlette d’un prêtre allemand exceptionnel, l’Abbé Franz Stock, afin de participer ainsi au renouveau spirituel d’un pays qui s’était écroulé.

 

        Ce lieu, progressivement restauré sous l’impulsion de deux associations sœurs française et allemande – les Amis de Franz Stock et le Franz Stock Komitee en Allemagne -, constitue aujourd’hui le symbole des prémisses de la réconciliation franco-allemande, puisqu’il fut dirigé avec passion et souffrance par l’Abbé Franz Stock qui sut en faire un lieu d’éveil à la fraternité, après avoir déjà pratiqué celle-ci dans les prisons françaises et au Mont Valérien.

 

        Les 70 ans de la fermeture de ce Séminaire, en mai 1947, constituent un événement inspirant dans une période où l’Europe, fragilisée, a besoin de puiser dans son histoire récente des exemples qui transcendent la réalité et frappent les esprits. Celui-là en est un.

 

 

 

         – Dans la France meurtrie et déchirée de la Libération, alors que la guerre n’est pas encore finie et que la société civile toute entière crie vengeance, il se trouvera dans notre pays quelques hommes, militaires, ecclésiastiques, politiques, pour réfléchir à l’avenir, penser en termes de pardon, et aider à la restitution au peuple allemand d’une partie de son patrimoine spirituel.

 

         – Dans une France qui continue à souffrir de restrictions, la solidarité sera assez forte pour que les prisonniers étudiants en théologie reçoivent, fin 1945, assez à manger pour pouvoir étudier.

     

    – Aumônier dans les prisons parisiennes aux mains de l’Occupant, Franz Stock avait accompagné au poteau près d’un millier de condamnés. On compte 949 séminaristes allemands passés par le Séminaire des barbelés entre 1945 et 1947. La similitude des deux chiffres est un symbole en elle-même

 

 

Programme de la journée anniversaire du 27 mai

 

         Ouverte au public, elle s’articule autour de la venue d’une trentaine de séminaristes allemands, de Rhénanie Nord Westphalie, accompagnés de quelques « Chartrenser », anciens séminaristes de l’époque, nonagénaires chargés de souvenirs émouvants de cette expérience unique entre 1945 et 1947.

         Après une journée à Paris, la veille, où ils auront découvert les lieux de la présence et de l’action de F. Stock (principalement au Mont Valérien), ils assisteront à la messe solennelle au Séminaire puis rencontreront certains de leurs homologues français dans l’Eglise de Rechèvres (où se trouve sa sépulture) dans le cadre d’un échange sur le « discours d’adieu » de Franz Stock à ses séminaristes. Ce discours, qualifié de testament, est étonnant de lucidité sur la situation de l’Eglise et du Monde après la guerre, annonce Vatican II et se révèle aujourd’hui très actuel.

 

         Déroulement du programme (ouvert aux séminaristes et au grand public)

 

_ 10h messe solennelle dans la chapelle de l’ancien Séminaire, organisée sous l’égide du Diocèse aux Armées, concélébrée par Mgr Pansard, Evêque de Chartres et Mgr Eric de Moulins-Beaufort, Evêque auxiliaire de Paris.

 

_ 13h30 Marche des séminaristes vers l’Eglise de Rechèvres, en empruntant le parcours Franz Stock le long des bords de l’Eure.

 

_16h à 17h30, en L’Eglise Saint-Jean Baptiste de Rechèvres, conférence et échange sur le « discours d’adieu » de Franz Stock aux séminaristes.

 

_ 20h30 La journée se clôturera par un concert donné par le Chœur de l’Armée Française au Séminaire. Le répertoire sera composé d’œuvres classiques en rapport avec la liturgie des séminaristes, ainsi qu’une création d’un compositeur contemporain en hommage à l’œuvre de Franz Stock

 

 

Contacts presse

 

         Marie France Benoist  mariefrancebenoist@gmail.com  06 08 43 93 37

         Hubert Briand  seminairedesbarbeles@orange.fr  06 15 17 52 14

 

Photos

Prisonniers séminaristes © Les amis de Franz Stock

Visite au séminaire de Mgr Roncalli, Nonce Apostolique, le 17 Mai 1946, © Les amis de Franz Stock