19/2/2016

En Inde, des jeunes de toutes les religions contre le fondamentalisme religieux




Multai – « Unité dans la diversité » et « condamnation de tout extrémisme religieux » : tels sont les sujets qui ont caractérisé la récente rencontre de plus de 500 jeunes de différentes religions s’étant rassemblés à Mumbai pour une assemblée dédiée au thème : « Le fondamentalisme religieux : une menace pour l’humanité et la création », organisée par les Filles de Saint Paul en collaboration avec d’autres institutions et écoles, pas seulement chrétiennes.

 

Ainsi que cela a été indiqué à Fides, au cours de la rencontre interreligieuse annuelle, qui a vu aux côtés des jeunes, des parents et des enseignants, il a été remarqué que « la jeunesse est la clef pour célébrer et promouvoir l’unité dans la diversité et construire la paix et la justice ».

 

Loin de la confrontation, le forum entendait constituer une « plateforme pour apprendre les uns des autres, dans un échange profitable de traditions religieuses, de valeurs, d’idées et d’expériences », le tout pour « construire une Inde meilleure et un monde meilleur ».

 

Sœur Ananda Amritmahal, Principal du Sophia College, a expliqué le point de vue du fondamentalisme religieux et son impact sur la société à cause d’une « foi vécue sans raison ». Elle a déclaré que « tous les êtres humains sont égaux aux yeux du Maître/Créateur, même s’ils utilisent des méthodes différentes pour communiquer Lui », invitant au respect de l’autre et à ne pas se sentir « en concurrence avec d’autres religions ».

 

Les jeunes ont montré avoir conscience de la menace que représente le fondamentalisme religieux aujourd’hui, exprimant le désir d’aller au-delà des différences religieuses, se reconnaissant dans une Inde pluraliste, multiculturelle et multi religieuse, où vivre dans une coexistence sereine et dans l’harmonie.

 

 

 

© Source : Agence Fides. 19/02/2016