30/4/2012

En Indonésie, catholiques et musulmans s’engagent pour la paix interreligieuse


Mardi 24 avril 2012, la communauté catholique Sant’Egidio a signé à Djakarta un accord avec la Muhammadiyah, deuxième plus importante organisation musulmane d’Indonésie. Intitulé ‘Working Together on One Humanity, One Destiny, One Responsibility’, ce memorandum engage les deux organisations à collaborer “dans le domaine de la solidarité, du dialogue interreligieux, de la promotion d’une culture de la tolérance et de la cohabitation pacifique mais aussi de la résolution des conflits, de la recherche de la paix et de l’aide”.



Mardi 24 avril dernier, la communauté catholique Sant’Egidio a signé un accord avec la Muhammadiyah, deuxième plus importante organisation musulmane d’Indonésie, dans le cadre de la visite du ministre des Affaires étrangères italien Giulio Terzi à Djakarta.

 

Intitulé ‘Working Together on One Humanity, One Destiny, One Responsibility’ , ce memorandum engage les deux organisations à collaborer « dans le domaine de la solidarité, du dialogue interreligieux, de la promotion d’une culture de la tolérance et de la cohabitation pacifique mais aussi de la résolution des conflits, de la recherche de la paix et de l’aide humanitaire ». Ces actions communes entre chrétiens et musulmans seront développées en collaboration étroite avec les institutions et les gouvernements locaux, selon les principes de fonctionnement de la communauté d’origine italienne (1).

 

C’est à l’issue d’une rencontre interreligieuse organisée le 23 avril par la communauté catholique avec la collaboration active des ministres des Affaires étrangères des deux pays que ce Memorandum of Understanding (MoU) a été signé par le président de Sant’Egidio, Marco Impagliazzo, et le président de la Muhammaddiyah, Din Syamsuddin.

 

Etaient présents à ce colloque, outre de nombreux représentants de la Muhammaddiyah et de la Communauté Sant’Egidio venus de différentes villes indonésiennes, plusieurs responsables des principales communautés religieuses du pays – bouddhiste, confucéenne, hindoue – ainsi que Mgr Ignatius Suharyo, archevêque catholique de Djakarta.

 

« La raison pour laquelle la communauté a choisi de se mettre en rapport avec la Muhammadiyah est que cette organisation est très représentative de la spiritualité indonésienne, particulièrement par la façon dont elle envisage la lutte contre la pauvreté et la promotion de la paix », a expliqué Marco Impagliazzo lors de la conférence de presse qui a suivi la signature de l’accord. « Nos deux organisations reconnaissent avoir une même responsabilité, qui est d’aider les populations à se libérer des chaînes qui les entravent comme la pauvreté et l’ignorance », a précisé quant à lui Din Syamsuddin.

 

La communauté Sant’Egidio, présente en Indonésie depuis plus de vingt ans, recueille ici les fruits d’un long travail dont le fil conducteur est la résolution des conflits par le dialogue interreligieux. Elle organise ainsi chaque année une rencontre mondiale pour la paix et le dialogue entre les religions ‘dans l’esprit d’Assise’, dont la prochaine édition se déroulera en septembre à Sarajevo. Vingt ans après le début du siège de Sarajevo et les affrontements intercommunautaires en Bosnie, le « protocole d’entente » que la communauté vient de signer avec la Muhammadiyah s’inscrit dans la même volonté de « dépasser une décennie d’affrontements, d’empêcher les représailles et la destruction des mosquées comme des églises »  et enfin « de réapprendre à vivre ensemble malgré l’action des partisans du communautarisme».

 

Sant’Egidio compte aujourd’hui seize communautés dans autant de villes indonésiennes, engagées dans l’aide auprès des plus déshérités, s’ocupant des lépreux comme des personnes âgées dépendantes, ou encore des orphelins pour lesquels l’organisation dirige des programmes d’adoptions à l’étranger. Toujours en lien avec les organisations locales et des parlementaires indonésiens, la communauté italienne mène également depuis des années une campagne pour l’abolition de la peine de mort dans le pays.

 

 

 

__________

Notes

(1) La Communauté Sant’Egidio est une organisation de laïcs catholiques fondée en 1968 à Rome par Andrea Riccardi. Ses objectifs principaux sont la lutte contre la pauvreté et l’aide aux déshérités, l’abolition de la peine de mort et l’organisation de rencontres pour la paix interreligieuse. Agissant également sur la scène politique internationale, Sant’Egidio a mené des médiations dans le cadre de nombreux conflits comme au Mozambique, au Kosovo ou encore en Afrique centrale.

 

 

© Source : http://eglasie.mepasie.org/ – 30 avril 2012

Crédit photo : ucanews