01/11/2019

Entrave à la liberté d’expression et à l’universalité du combat antiraciste : 39 ONG demandent aux députés français le retrait de la résolution Maillard.


Pax Christi vient de signer, avec d’autres ONG françaises, une « lettre ouverte » aux députés pour les exhorter à ne pas voter le texte d’une résolution, introduite par le député Sylvain Maillard, qui vise à donner une nouvelle définition de l’antisémitisme.



 

 

 

Pax Christi vient de signer, avec d’autres ONG françaises, une « lettre ouverte » aux députés pour les exhorter à ne pas voter le texte d’une résolution, introduite par le député Sylvain Maillard, qui vise à donner une nouvelle définition de l’antisémitisme. Les associations cosignataires voient en ce texte, à l’apparence banale et sans grand intérêt, une tentative déguisée de restreindre la liberté d’expression et de critique de l’Etat d’Israël. Elles demandent qu’elle soit profondément remaniée, voire abandonnée.

 

Pax Christi partage totalement le combat contre toute forme de racisme, en particulier l’antisémitisme, mais considère l’évolution envisagée comme éminemment inopportune, à la fois parce qu’elle est contraire à la liberté d’expression et aussi parce qu’elle est susceptible d’aggraver l’antisémitisme qu’elle prétend combattre.

 

 

Le texte de la lettre ouverte est accessible ci-dessous et pour une information complète sur l’historique de cette résolution on peut lire la brochure établie par la Plateforme Palestine, dont Pax Christi est membre.