25/2/2019

Les évêques de l’UE lancent une déclaration en vue des élections européennes de 2019


  Les évêques européens publient aujourd’hui la déclaration « Reconstruire la communauté en Europe », appelant tous les citoyens européens à s’engager dans le processus politique, à exercer leur discernement et à voter aux élections européennes, afin de poursuivre ensemble le projet européen.    Du 23 au 26 mai 2019, tous les citoyens européens du […]



 

Les évêques européens publient aujourd’hui la déclaration « Reconstruire la communauté en Europe », appelant tous les citoyens européens à s’engager dans le processus politique, à exercer leur discernement et à voter aux élections européennes, afin de poursuivre ensemble le projet européen. 

 

Du 23 au 26 mai 2019, tous les citoyens européens du continent seront responsables de l’élection des nouveaux membres du Parlement européen. Les résultats des élections conditionneront les décisions politiques qui auront une incidence sur les cinq prochaines années.

 

« Les élections européennes offrent une grande opportunité de faire des choix politiques qui renouvelleront la fraternité entre les peuples en relançant le projet européen. »

 

Les évêques européens appellent tous les croyants et les personnes de bonne volonté à ne pas céder à la tentation du repli sur soi mais à exercer leurs droits et à interroger les candidats sur leur engagement personnel en faveur de la dignité humaine pour tous.

 

L’UE est confrontée à des défis et des incertitudes importants. Pour pouvoir y répondre, l’Europe a besoin de redécouvrir son identité commune et protéger les personnes, les familles, les cultures, et en particulier les personnes vulnérables.

 

Exercer son droit de vote signifie également assumer la responsabilité du rôle unique de l’UE en tant qu’acteur multilatéral pour la paix et le développement économique. « Protéger l’environnement et le développement durable ne peut pas se limiter aux frontières de l’UE, et les résultats des élections auront une influence sur des décisions qui affecteront l’ensemble de l’humanité ».

 

Le vote est une première étape nécessaire pour préserver les acquis positifs de l’UE et pour poursuivre avec de nouvelles initiatives visant à faire de l’Europe un acteur clef pour le développement des personnes, des familles et des communautés.