30/9/2015

Le cardinal Sandri appelle le peuple arménien à la réconciliation


Le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, a effectué un voyage en Arménie du 23 au 28 septembre 2015 dans le cadre du centenaire du génocide arménien, participant à des célébrations œcuméniques à l’invitation de l’Eglise apostolique arménienne. Il a souhaité au peuple « un chemin de pardon, de paix et de réconciliation ». Il a aussi salué les relations fraternelles établies entre l’Eglise catholique et l’Eglise apostolique arménienne, avant d’appeler de ses vœux la pleine communion entre les deux Eglises.



Le cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales, a effectué un voyage en Arménie du 23 au 28 septembre dans le cadre du centenaire du génocide arménien (1915-2015). Le cardinal argentin a participé à des célébrations œcuméniques à l’invitation de l’Eglise apostolique arménienne.

 

Au cours de ce voyage, le ‘numéro un’ du dicastère pour les Eglises orientales a transmis la “proximité spirituelle“ du pape François au peuple arménien, lors d’une célébration œcuménique présidée par Karékine II, catholicos suprême de tous les Arméniens, le 26 septembre à Etchmiadzin.

 

Evoquant le centenaire du “martyre arménien“, le cardinal Sandri a souhaité au peuple “un chemin de pardon, de paix et de réconciliation“. Il a aussi salué les relations fraternelles établies entre l’Eglise catholique et l’Eglise apostolique arménienne, avant d’appeler de ses vœux “la pleine communion“ entre les deux Eglises.

 

Outre des visites auprès des communautés catholiques, le préfet de la Congréagation pour les Eglise orientales s’est rendu au mausolée des victimes du génocide, à Erevan. Au cours d’une prière œcuménique, il a demandé l’intercession des martyrs arméniens “pour le Moyen-Orient, en particulier la Syrie et l’Irak, où une violence aveugle sème mort et violence“. 

 

Le 25 septembre, le cardinal a également reçu la “médaille de l’amitié“, une décoration honorifique de l’Etat arménien, au palais présidentiel à Erevan, en présence du président arménien Serge Sarkissian. Se réjouissant de “l’amitié profonde“ existant entre l’Arménie et le Saint-Siège, le prélat a rendu hommage à l’accueil que les Arméniens avaient réservé aux victimes “du conflit long et sanglant“ sévissant au Moyen-Orient, en particulier à des milliers de réfugiés syriens.

 

 

 

© Source : Radio Vatican, avec Imedia. 30 septembre 2015

Crédit photo : Le cardinal Sandri au mausolée du génocide à Erevan. – RV