- Pax Christi France - http://www.paxchristi.cef.fr/v2 -

Le Saint-Siège promeut le respect mutuel entre hindous et chrétiens

Fête de Deepavali, message aux Hindous

 

 

Le Saint-Siège encourage le respect mutuel entre hindous et chrétiens dans le message annuel du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux aux Hindous à l’occasion de la fête de Fête de Deepavali, qui sera célébrée le 5 novembre.

 

Un message signé par le président de ce dicastère romain, le cardinal Jean-Louis Tauran et par le secrétaire, Mgr Pier Luigi Celata. Il a pour titre : « Chrétiens et Hindous : pour un respect mutuel, une confiance et une coopération accrus ».

 

* * *

 

Chers Amis Hindous,

 

1. Comme par le passé, nous nous joignons à vous dans la célébration de Deepavali et nous vous adressons nos congratulations et nos vœux sincères au nom du Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux. Puisse Dieu, Lumière suprême, éclairer vos esprits, illuminer vos cœurs et resserrer vos liens, chez vous et parmi vos communautés ! Nous vous souhaitons à tous un joyeux Deepavali !

 

2. Je souhaiterais réfléchir, en cette occasion, sur le meilleur moyen de resserrer notre amitié et notre coopération, en nous assurant mutuellement de l’accroissement du respect et de la confiance réciproques.

 

3. Le respect est la considération due à la dignité qui, naturellement, appartient à toute personne indépendamment de la reconnaissance extérieure. La dignité implique le droit inaliénable de chaque individu à être protégé de toute sorte de violence, négligence ou indifférence. Le respect mutuel, donc, est l’un des fondamentaux de la coexistence pacifique et harmonieuse ainsi que du progrès dans la société.

 

4. D’autre part, la confiance nourrit toute relation réellement humaine, aussi bien dans sa dimension personnelle que communautaire. Avoir mutuellement confiance, en plus de créer un environnement propice à la croissance et au bien commun, façonne la conviction partagée que nous pouvons compter les uns sur les autres dans la réalisation d’un objectif commun.

 

5. Cette conviction partagée engendre, chez les personnes et dans les communautés, une bonne volonté et un empressement à entrer dans une fructueuse coopération, non seulement pour faire le bien en général mais aussi pour s’atteler aux graves défis non résolus de notre temps.

 

6. Dans le cadre de la promotion du dialogue et des relations interreligieuses, nous savons que le respect et la confiance ne sont pas des à-côtés optionnels mais, au contraire, les véritables piliers sur lesquels repose notre engagement. Cet engagement nous impliquant tous, croyants, mais aussi ceux qui cherchent d’un cœur sincère la vérité, est, pour reprendre les mots du pape Benoît XVI, « …à devenir ensemble des artisans de paix, dans un engagement réciproque de compréhension, de respect et d’amour » (Discours du pape Benoît XVI aux délégués des autres églises et communautés ecclésiales et des autres traditions religieuses, lundi 25 avril 2005).

 

Par conséquent, plus notre engagement dans le dialogue interreligieux est grand, plus notre respect et notre confiance s’accroissent, nous conduisant alors à redoubler de coopération et d’actions communes. Lors de sa première visite en Inde, le pape Jean-Paul II, de vénérée mémoire, déclarait : « Le dialogue parmi les membres des différentes religions augmente et approfondit le respect réciproque et ouvre à des relations qui sont fondamentales dans la solution aux problèmes de la souffrance humaine » (Jean-Paul II, Discours aux responsables religieux non-chrétiens, Madras – Chennai, 5 février 1986).

 

7. Nous tous qui, communément, avons à cœur le bien-être de chaque personne et des communautés, puissions-nous donner une plus grande visibilité, par tous les moyens à notre disposition, à cette culture qui promeut le respect, la confiance et la coopération.

 

Encore une fois, chers Amis, je vous souhaite un joyeux Deepavali !

 

 

Jean-Louis Cardinal Tauran,

Président

 

Archevêque Pier Luigi Celata,

Secrétaire

 

 

*****

 

Deepavali signifie « file de lampes à huile » et la fête s’enracine dans une mythologie de la victoire de la vérité sur le mensonge, de la lumière sur les ténèbres, de la vie sur la mort, du bien sur le mal.

 

Les célébrations durent trois jours, et marquent le début d’une nouvelle année, marqué par la réconciliation en famille, spécialement entre frères et sœurs, et l’adoration de Dieu.

 

Le message exprime ce vœu : « Puissions-nous donner une plus grande visibilité, par tous les moyens à notre disposition, à cette culture qui promeut le respect, la confiance et la coopération ».

 

Il propose cette définition du respect lié à la personne même et non à un rang social: « Le respect est la considération due à la dignité qui, naturellement, appartient à toute personne indépendamment de la reconnaissance extérieure. La dignité implique le droit inaliénable de chaque individu à être protégé de toute sorte de violence, négligence ou indifférence. Le respect mutuel, donc, est l’un des fondamentaux de la coexistence pacifique et harmonieuse ainsi que du progrès dans la société ».

 

Quant à la confiance, elle « nourrit toute relation réellement humaine, aussi bien dans sa dimension personnelle que communautaire », ainsi, « avoir mutuellement confiance, en plus de créer un environnement propice à la croissance et au bien commun, façonne la conviction partagée que nous pouvons compter les uns sur les autres dans la réalisation d’un objectif commun ».

 

Respect et confiance engendrent « un empressement à entrer dans une fructueuse coopération, non seulement pour faire le bien en général mais aussi pour s’atteler aux graves défis non résolus de notre temps », ajoute ce message.

 

Ainsi, dans les rapports entre religions, le respect et la confiance « ne sont pas des à-côtés optionnels mais, au contraire, les véritables piliers ». Et inversement, « plus notre engagement dans le dialogue interreligieux est grand, plus notre respect et notre confiance s’accroissent, nous conduisant alors à redoubler de coopération et d’actions communes ».

 

 

 

© Source : Zenit. 28 octobre 2010

Share

© Pax Christi France.