03/9/2015

Les femmes catholiques s’engagent pour la réconciliation en Afrique


“La femme africaine vers l’Année africaine de la Réconciliation” : tel est le thème de la réunion qu’a organisée le Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM) à Nairobi au Kenya, du 30 août au 3 septembre 2015. A travers cette rencontre, les femmes catholiques ont demandé d’être mieux impliquées comme instruments et symboles de la promotion de la paix et de la réconciliation au sein de leurs familles, de leurs communautés et de la société…



« La femme africaine vers l’Année africaine de la Réconciliation ». Tel est le thème de la réunion qu’a organisée le Symposium des conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM) à Nairobi au Kenya, du 30 août au 3 septembre 2015. Une rencontre panafricaine qui regroupait des délégations venant de 18 pays du continent.

 

A travers cette rencontre, les femmes catholiques ont demandé d’être mieux impliquées comme instruments et symboles de la promotion de la paix et de la réconciliation au sein de leurs familles, de leurs communautés et de la société, en général, et en particulier en ce temps où l’Afrique a crucialement besoin de réconciliation et fait face à des violences et conflits interethniques, culturels et politiques.

 

L’appel des femmes à cet effet a été solennellement lancé lors de la messe d’ouverture de la rencontre présidée par le Père Charles Odira, chargé de la coordination pastorale au sein de la Conférence épiscopale nationale des évêques du Kenya. Messe qui a réuni les représentantes des associations des femmes catholiques déléguées à cette rencontre panafricaine qui a porté sur la culture de la paix et de la réconciliation, dans la capitale kényane.

 

Clôturant les assises, le Cardinal John Njue, archevêque de Nairobi, a exhorté les femmes des associations catholiques africaines, rassemblées dans la capitale kényane, à aller dans le monde et à y marquer la différence au sein de leurs familles, de leurs communautés ecclésiales vivantes de base, et dans la société en général, en exprimant ouvertement leur foi dans toutes les activités qu’elles ont à entreprendre en vue de bâtir la culture de la paix, de la réconciliation et du développement en Afrique.

 

« Je vous encourage à affirmer et à défendre votre dignité de femmes, de mères et d’épouses pour user de votre pouvoir de persuasion, pour défendre l’Eglise en tout temps et promouvoir la cohabitation pacifique des peuples dans notre cher continent, l’Afrique », a invité le Cardinal Njue, leur rappelant que « la femme est l’image de l’amour de Dieu comme l’homme est l’image de la paternité de Dieu ».

 

Cette réunion de trois jours organisée avec l’appui des organismes Missio, Aachen en Allemagne, et le Fonds de solidarité de la Conférence des évêques catholiques des Etats-Unis d’Amérique (the Solidarity fund of the United States conference of catholic bishops, USCCB), deux structures partenaires du SCEAM. Le déroulement de la rencontre a été également facilité par l’Association des membres des conférences épiscopales d’Afrique de l’Est (AMECEA) basée à Nairobi, qui l’a abritée.

 

 

© Source : Radio Vatican. 3 septembre 2015

Crédit photo : Photo de famille des participants – RV

 

 

 

*****

“Femmes africaines, faites la différence !”

 

 

Le cardinal John Njue, archevêque de Nairobi (Kenya), exhorte les femmes catholiques africaines à aller dans le monde et à y « faire la différence » au sein de leurs familles, de leurs communautés ecclésiales vivantes de base, et dans la société en général, en exprimant ouvertement leur foi dans toutes les activités qu’elles ont à entreprendre en vue de bâtir la culture de la paix, de la réconciliation et du développement en Afrique, indique un communiqué du directeur de la communication du SCEAM, Benedict Assorow.

 

Le Cardinal a en effet participé à la session de clôture de la Réunion panafricaine des femmes catholiques organisée à Nairobi par le Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM), du 30 août au 3 septembre, sur le thème : « La Femme Africaine vers l’Année Africaine de la Réconciliation ». Des délégations de 18 pays africains y ont participé.

 

Le cardinal Njue leur a également demandé d’être vigilantes et de tenir ferme pour défendre l’Église face aux nouvelles formes d’idéologies et d’attaques qui visent à détruire l’Église catholique.

 

Il a ensuite encouragé les mamans « à affirmer et à défendre votre dignité de femmes, de mères et d’épouses pour user de votre pouvoir de persuasion pour défendre l’Église en tout temps et à promouvoir la cohabitation pacifique des peuples dans notre cher continent, l’Afrique ».

 

Le cardinal Njue a recommandé avec insistance aux femmes catholiques de retourner dans leur pays comme des personnes plus renouvelées et plus réconciliées avec leurs maris et leurs enfants. En les exhortant å enraciner leur vie dans la prière fervente et persévérante, ainsi que dans la pratique régulière des sacrements de leur foi et de l’Eglise, le Cardinal leur a rappelé que « la femme est l’image de l’amour de Dieu comme l’homme est l’image de la paternité de Dieu ». Il leur a enfin demandé de demeurer toujours proches de Dieu à travers la prière, comme dialogue permanent avec Dieu, et l’écoute et la méditation de la Parole de Dieu dans leurs taches quotidiennes, a-t-il ajouté.

 

Le Cardinal a conclu en assurant les femmes catholiques de ses prières et de celles de tous l’évêques d’Afrique dans leur apostolat de laïques.

 

Une explication des symboles du logo du SCEAM pour la célébration de l’Année africaine de la réconciliation (29 juillet 2015 – 29 juillet 2016) a  été donnée au Cardinal par le Père Edouard Mombili, secrétaire général de l’association des Conférences épiscopales de l’Afrique centrale (ACEAC), avant que le logo lui-même ne soit offert en cadeau au Cardinal par le Père Samuel de Jesus Paquete, deuxième secrétaire général adjoint du SCEAM. 

 

La rencontre a eu lieu avec le soutien de MISSIO (Aix-la-Chapelle, Allemagne), et du Fonds de solidarité de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis d’Amérique (USCCB), deux des agences partenaires du SCEAM et abritées par l’association des Membres des Conférences épiscopales d’Afrique de l’Est (AMECEA).

 

 

 

© Source : Zenit. 3 septembre 2015