23/9/2011

Mille chrétiens et mille musulmans unis pour le changement social aux Etats-Unis


Le 18 septembre 2011, Northwood Church, fondée en 1985 à Keller au Texas, a accueilli un jumelage de mille chrétiens évangéliques et de mille musulmans pour qu’ils s’engagent dans un changement sociétal, pour résoudre les problèmes liés à la pauvreté, à l’éducation et à la justice sociale aux Etats-Unis. “Le seul espoir que nous avons pour réduire notre peur des musulmans et la seule chose que Jésus nous ordonne de véhiculer, c’est l’amour, c’est chose faite avec cette association”, a déclaré Bob Roberts, Jr., pasteur de Northwood Church.



Enseignant et écrivain, Arthur L. Smith met en avant ce qui, pour certains, peut sembler invraisemblable : le jumelage de chrétiens évangéliques et de musulmans pour résoudre les problèmes liés à la pauvreté, à l’éducation et à la justice sociale aux Etats-Unis.

 

Le 18 septembre dernier, Northwood Church à Keller, au Texas, a accueilli mille chrétiens et mille musulmans pour qu’ils s’engagent dans un changement sociétal. « Le seul espoir que nous avons pour réduire notre peur des musulmans et la seule chose que Jésus nous ordonne de véhiculer c’est l’amour – c’est chose faite avec cette association, » dit Bob Roberts, Jr., pasteur de Northwood Church.

 

Les Etats-Unis sont confrontés à de graves problèmes liés à la pauvreté, à l’éducation et à la justice sociale et les mesures et les programmes gouvernementaux ne peuvent, à eux seuls, les résoudre. Il faut que les croyants s’unissent pour trouver des solutions à ces problèmes communs. Il est impératif que les églises chrétiennes évangéliques aux Etats-Unis intègrent des personnes d’autres confessions et s’engagent, volontairement et activement, dans un dialogue constructif pour améliorer les problèmes de société. Pendant longtemps, les églises évangéliques ont été à l’avant-garde des programmes sociaux, mais les difficultés se sont encore accrues au XXIe siècle, exigeant un effort conjoint de la part des religions.

 

Pour certains, ce jumelage peut sembler invraisemblable. Pourtant, avec plus de 2 milliards de chrétiens et plus de 1,5 milliard de musulmans, les deux groupes représentent plus de la moitié de la population mondiale. En combinant leurs ressources, les musulmans et les évangélistes peuvent avoir un impact personnel et puissant sur notre société.

 

En s’unissant, les deux communautés initient une campagne populaire à travers laquelle musulmans et chrétiens vont travailler ensemble sur des projets qui profiteront à la société. Le Groupe Embrace par exemple– qui, à l’origine, a vu le jour pour que les uns et les autres enseignent leur cuisine traditionnelle – s’est transformé en un groupe de service qui fournit des repas au Centre local du troisième âge. Par ailleurs, trois équipes multiconfessionnelles comprenant chacune cinq juifs, cinq musulmans et cinq chrétiens, ont effectué des travaux (notamment de réfection, de peinture et d’aménagement paysager) sur des maisons proches de chacune des congrégations pour des familles indigentes.

 

« Le but de ce rassemblement interreligieux est de se débarrasser de l’ignorance des autres [et de] travailler ensemble pour le bien commun, » précise Azhar Azeez, vice-président de la Société islamique d’Amérique du Nord.

 

Northwood Church a été fondée en 1985 et compte actuellement plus de 2 500 membres. Située à Keller, Northwood Church entre en contact avec les membres de sa communauté grâce à des ministères locaux tournés vers les enfants et les jeunes des quartiers défavorisés, ainsi que vers la communauté dans son ensemble dans des pays comme le Mexique ou le Vietnam. Northwood Church a été au premier plan pour encourager les relations entre personnes de confessions différentes.

 

A titre d’exemple, en novembre 2010, des centaines de personnes de tous milieux confessionnels et sociaux se sont rassemblées à Northwood Church pour débattre de sujets tels que la tolérance religieuse et la responsabilité sociale. La conférence multiconfessionnelle de trois jours, parrainée par Northwood Church et accueillie par sa congrégation, a été une première en son genre. Musulmans, chrétiens, juifs et d’autres y ont discuté ouvertement de problèmes intéressants notre société à tous.

 

Grâce à ces rassemblements interreligieux et sociaux, Northwood a brisé certaines barrières et ses membres et son personnel ont commencé à distinguer les points communs entre les deux communautés. Les fidèles chrétiens et musulmans ont fini par comprendre que différence de religion ne signifie pas différence de valeurs. Dans les deux religions, les gens sont empreints de moralité et attachent de l’importance à l’éducation, à la tolérance religieuse et à la famille.

 

Si l’Américain moyen parvenait à comprendre cet état de choses – les similarités entre évangélistes et musulmans – il pourrait se prévaloir d’un sens nouveau de la tolérance religieuse. Les valeurs communes que partagent les deux religions devraient faire naître le désir d’un dialogue ouvert sur la façon dont nous pouvons renforcer nos moyens pour contribuer à lutter contre les problèmes sociaux. Ce qui est sorti des discussions interreligieuses le 18 septembre dernier va permettre de trouver les moyens d’apporter de réels changements, grâce à un travail de collaboration, dans notre société.

 

Je vous encourage à prendre part au changement dans votre propre communauté. La responsabilité sociale commence par un effort et un objectif communs: améliorer notre société. Les projets à venir élaborés par les deux religions permettront aux simples fidèles de s’engager dans la société de manière constructive et productive.

 

 

 

Arthur L. Smith

 

 

________

Arthur L. Smith est membre de Northwood Church. Il est aussi enseignant et écrivain. Il blogue sur la foi, la famille et l’écriture sur www.arthurlsmith.com. Pour avoir plus de détails sur les projets à venir et les manières selon lesquelles vous pouvez susciter le changement dans votre société, consultez le site de l’église www.northwoodchurch.org ou www.glocal.net.

 

 

© Source : Service de Presse de Common Ground (CGNews), 23 septembre 2011, www.commongroundnews.org

Reproduction autorisée.