Notre Charte

 

 

 

Dans la fidélité à ses origines et en union avec les autres sections de Pax Christi International, la section française de Pax Christi, Service et Mouvement de l’Eglise Catholique veut travailler avec tous les hommes qui pren­nent leur part de responsabilité dans cet effort col­lectif. Le Mouvement a pour but de contribuer, par la prière, l’étude et l’action à l’établissement de la paix dans l’esprit de l’Evangile.

Pax Christi puise son inspiration dans la foi chré­tienne et fonde l’évangélisation de la paix sur la mis­sion reçue du Christ en son Eglise.

 

Puisque la paix concerne tous les « hommes de bonne volonté » (Pacem in Terris), son service s’enracine dans les requêtes de la conscience humaine comme dans celles de la foi.

 

A la suite de la rencontre œcuménique européenne de Bâle en 1989, Pax Christi fait sienne la nouvelle dynamique « Paix, Justice, Gérance de la créa­tion ». Il considère que l’inter-relation de ces trois éléments est un acquis important de la conscience humaine et chrétienne. C’est pourquoi il les intègre dans son champ d’activité.

 

Pax Christi assume sa mission dans l’esprit de la rencontre interreligieuse d’Assise en 1986, estimant que les forces spirituelles qui s’expriment de façon multiforme dans l’humanité sont un levier puissant pour la paix entre les hommes, quand elles sont accueillies dans un profond respect mutuel.

 

 

 

 

I – FONDEMENTS : « La Paix soit avec vous… »

    (Jean 20,19)

 

C’est avec joie et reconnaissance que nous accueil­lons ce premier don du Ressuscité, le Christ Notre Seigneur, Vainqueur de la mort, Source jaillissante de Vie, Maître de l’histoire.

 

Nous sommes, dès lors, convaincus que la paix est possible malgré tous les conflits, car elle est ancrée en lui. C’est là le fondement de notre espérance.

 

Tous les disciples du Christ ont mission de trans­mettre ce don de la paix. Nous voulons y contribuer en union avec nos frères de toutes les Eglises chrétiennes.

 

Nous agirons également en lien avec les croyants des diverses religions, et avec tous les hommes de bonne volonté.

 

Le Mouvement Pax Christi se sent responsable de la dif­fusion de l’esprit de paix par la prière personnelle et com­munautaire. Il en témoigne aussi par la vie de ses mem­bres, de ses équipes et de ses fraternités. Il le fait enfin en s’engageant au service des hommes et des peuples qui sont victimes des guerres, des injustices et du non-respect de leurs droits fondamentaux, dont celui d’un cadre de vie épanouissant.

 

Pax   Christi sait que la paix résulte d’un dynamisme de vérité, de justice, de liberté et de solidarité.        

 

Le Mouvement compte tout particulièrement sur les jeu­nes pour entrer dans cette dynamique de paix.

 

 

 

 

Il – ORIENTATIONS

 

Dans nos vies personnelles et en Mouvement, nous cher­chons à vivre la réconciliation, pour la promouvoir aussi entre Eglises, entre groupes humains. Elle est la voie de la paix retrouvée.

 

 

Les orientations que nous adoptons et qui se sont précisées au cours de l’histoire du Mouvement sont les suivantes :

 

 

Le dialogue

 

Pax Christi préconise le dialogue pour réaliser la concorde et la réconciliation entre les hommes et entre les peuples :

 

– dialoguer c’est chercher à mieux connaître les autres, à détruire les préjugés et les images stéréotypées et a per­cevoir les intérêts communs et la solidarité entre tous ;

–  dialoguer c’est reconnaître la dignité et le droit des autres ;

–  dialoguer, c’est écouter avec l’intelligence du      cœur ;

– dialoguer c’est refuser de donner raison aux rapports de violence.

 

Cette volonté de dialogue nous amène à soutenir les orga­nisations internationales au service de la paix et à œuvrer pour la reconnaissance d’une autorité mondiale de com­pétence universelle. La nécessité de cette autorité est res­sentie d’une manière très vive. Pax Christi doit continuer à promouvoir les liens entre les nations. La paix de demain se prépare dans les échanges internationaux d’aujourd’hui.   .

 

 

Les droits de l’homme

 

II n’y a pas de paix véritable là où la conscience, la liberté des personnes, les droits des peuples ne sont pas respec­tés. Pax Christi œuvre pour le respect des droits inscrits dans les déclarations et conventions internationales, et pour le respect de la vie humaine à tous ses stades.

 

 

 Le développement solidaire

 

S’inspirant du principe de la destination universelle des res­sources de notre monde et faisant sienne l’option préfé­rentielle de l’Eglise pour les pauvres, Pax Christi considère que le développement est une condition essentielle de la promotion de la paix. C’est le développement intégral, celui de tout l’homme et de tout homme dans la justice, la soli­darité et le partenariat. Pax Christi demande l’instauration d’un nouvel ordre économique mondial fondé sur la coo­pération internationale et une meilleure répartition des richesses.

 

 

 Le désarmement

 

La guerre n’est pas un moyen adéquat pour résoudre les conflits. L’accumulation d’armements n’est pas non plus le moyen d’assurer « la paix sur la terre, objet du profond désir de l’humanité » (Pacem in terris). La course aux arme­ments entretient et amplifie la violence. De plus, elle gas­pille des ressources qui pourraient être employées au ser­vice du développement.

 

Pax Christi travaille dans le sens d’un désarmement pro­gressif, général et contrôlé. Il met l’accent sur l’élimina­tion des armes de destruction massive, et sur l’arrêt des essais nucléaires. Il insiste sur la réglementation et la limi­tation du commerce international des armes et sur le res­pect des traités de non-prolifération.

 

Le Mouvement privilégie les pratiques non-violentes col­lectives pour résoudre les conflits entre les nations dans le respect de la dignité de l’adversaire et considère que le témoignage porté par les objecteurs de conscience est une des données actuelles de la recherche de la paix.

 

Pax Christi reconnaît les efforts de tous ceux qui pèsent leurs responsabilités propres en matière de défense et de sécurité à la lumière de la foi chrétienne.

 

 

 La gérance de la création

 

La défense d’un cadre de vie pour l’homme et la sauve­garde de la création exigent la gérance concertée et res­ponsable des ressources de notre monde en vue d’assu­rer à tous les hommes un environnement naturel favora­ble et humanisant et de promouvoir une civilisation de paix.

 

 

 

 

III – ENGAGEMENTS

 

Pour atteindre les objectifs inhérents à ces orientations, il nous faut à la fois une conversion du cœur et des actions concrètes.

 

 

Pax Christi, dans son projet de prier, d’étudier et d’agir pour la promotion de la paix, propose :

 

– le jeûne et la prière pour appeler la paix de Dieu, deman­der la disponibilité à son service et témoigner ainsi de la béatitude promise aux artisans de paix ;

 

– des engagements permanents et ponctuels, indi­viduels et en équipes au sein du Mouvement – ou avec d’autres groupements ;

 

– l’éducation à la paix par l’information et la forma­tion pour l’acquisition de connaissances et de compétence ;

 

– la diffusion de la pensée de l’Eglise sur la paix ;

 

– la priorité aux moyens non-violents ;

 

– une meilleure connaissance et compréhension des peuples entre eux, en favorisant l’accueil, la rencon­tre et le dialogue entre milieux sociaux, culturels, nationaux et religieux.

 

Pax Christi souhaite s’engager au plan national dans des actions collectives avec d’autres mouvements s’inspirant des mêmes valeurs.

 

 

Pax Christi, par ses instances locales, nationa­les et internationales :

 

–  instruit toute question relative à la paix ;

 

–  analyse et dénonce toutes les situations d’injustice ;
 

–  intervient auprès des instances collectives et des pouvoirs publics, ainsi qu’auprès des organismes où il est représenté ;

 

–  informe l’opinion publique et les médias de ses options et prises de positions.

 

 

 

CONCLUSION : « Je vous laisse ma paix… » (Jean 14, 27)

 

Le Christ nous donne sa paix comme une tâche à accomplir, dans nos vies personnelles et nos responsabilités en société. Cette paix nous engage à œuvrer à la réalisation de la fraternité universelle. Elle devient chemin de salut pour tous les hommes.