22/10/2015

Les Églises réaffirment leur volonté d’agir pour la justice et la paix au Moyen-Orient


Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, est intervenu à l’occasion d’une conférence internationale sur « Le pluralisme religieux et culturel et la coexistence pacifique au Moyen-Orient », qui s’est tenue le 19 octobre 2015 à Athènes en Grèce, organisée à l’initiative du ministre grec des Affaires étrangères. « Notre communauté fraternelle d’Églises du monde entier a à cœur de soutenir les initiatives en faveur de la paix juste dans toute la région du Moyen-Orient… »



« Notre communauté fraternelle d’Églises du monde entier a à cœur de soutenir les initiatives en faveur de la paix juste dans toute la région du Moyen-Orient », a déclaré le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), lors d’un discours prononcé à Athènes, en Grèce.

 

Le pasteur Tveit s’est félicité de l’hospitalité généreuse et de la solidarité que les habitants, les autorités, l’Église de Grèce et les communautés religieuses manifestent à l’égard des centaines de milliers de réfugiés qui ont afflué dans le pays. « Ils échappent aux guerres effroyables auxquelles les pays voisins sont en proie et ils essayent de trouver refuge et de se mettre à l’abri en Europe. »

 

Le pasteur Tveit s’exprimait à l’occasion d’une conférence internationale sur « Le pluralisme religieux et culturel et la coexistence pacifique au Moyen-Orient », qui s’est tenue le 19 octobre à Athènes, en Grèce.

 

« Dans une région agitée par tant de turbulences, notre foi et notre espérance signifient que nous sommes capables de voir le Christ crucifié et ressuscité parmi nous, dans les vicissitude de la vie », a déclaré le secrétaire général du COE. « Bien qu’ils soient en petit nombre, les chrétiens de la région sont, comme Jésus l’a dit dans l’Évangile, la pincée de levain qui fait lever la pâte. C’est là un symbole de la coexistence pacifique dont nous avons tous besoin et à laquelle nous croyons tous. »

 

Le pasteur Tveit a rappelé que le COE a une longue expérience des problématiques liées au Moyen-Orient. Il a expliqué que le COE cultive les relations et la coopération avec de nombreux responsables et organismes musulmans et juifs, en amorçant et en facilitant le dialogue et des initiatives conjointes sur des sujets importants, afin d’entretenir la convivialité entre les différentes communautés religieuses.

 

Le pasteur Tveit a ajouté que le COE est particulièrement inquiet pour la présence et le témoignage des chrétiens au Moyen-Orient. « Aujourd’hui, c’est leur existence même qui est menacée et, avec elle, la riche diversité de la région », a-t-il déclaré. « Il est temps de travailler et de cheminer ensemble dans l’unité chrétienne. »

 

La conférence internationale, organisée à l’initiative du ministre grec des Affaires étrangères Nikos Kotzias, était axée sur les problématiques clés liées au Moyen-Orient, s’efforçant de trouver les meilleures solutions pour protéger les droits et les libertés fondamentales des communautés religieuses et culturelles de la région, dans l’optique de favoriser la coexistence pacifique dans des conditions de dignité et de compréhension mutuelle.

 

 

Le texte complet du discours du secrétaire général du COE (en anglais) >>

 

 

 

© Source : Conseil œcuménique des Eglises. 22 octobre 2015