01/3/2017

Réflexion pour le mercredi des cendres : proclamez le jeûne! (pax christi USA)


«Maintenant, dit l’Éternel, retourne à moi de tout ton cœur, jeûne, pleure, et pleure. Rend ton cœur, et non tes vêtements, et retourne à l’Éternel, ton Dieu.» (Joël 2: 12)



«Maintenant, dit l’Éternel, retourne à moi de tout ton cœur, jeûne, pleure, et pleure. Rend ton cœur, et non tes vêtements, et retourne à l’Éternel, ton Dieu.» (Joël 2: 12)

 

Profondément dans de nombreuses traditions religieuses, y compris dans notre propre foi chrétienne, est une reconnaissance de la prière et le jeûne comme des dimensions essentielles de la pratique spirituelle. Particulièrement approprié face à un mal insoluble ou comme une expression de repentir, le jeûne porte aussi poids social et politique – qui semblent tous particulièrement importants cette année.

 

Au fur et à mesure que le Carême commence, nous sommes intensément conscients de la violence omniprésente que le pape Francis appelle «une troisième guerre mondiale en échelons»: la haine, le racisme, l’islamophobie, la violence des gangs, les lois et pratiques anti-immigrant, la traite des êtres humains et des armes, Les abus sexuels, les mauvais traitements infligés aux réfugiés, la destruction de l’environnement et de l’environnement, le militarisme, la guerre, l’apathie face aux énormes souffrances humaines que nous avons vécues à Alep, au Soudan du Sud et ailleurs.

 

Il est juste et opportun, alors, que nous proclamons un jeûne! Peut-être le besoin le plus urgent cette année est-il de se libérer de la violence – de se joindre à la résistance vibrante et non violente à ces manifestations de violence et à tant d’autres.

 

En tant que, pouvons-nous en fait apprendre à «faire» la paix – pas une paix synonyme de bon sentiment ou de sécurité d’une nation, mais quelque chose de bien plus profond que cela – un bien-être intégral qui embrasse tous les êtres humains et le reste du monde La création – une paix qui préempte toute tendance à la violence et à la guerre – un nouveau paradigme enraciné dans un engagement inébranlable à la non-violence et à la valeur de chaque vie?

 

Un jeûne de la violence pourrait nous aider à lutter contre notre propre peur et l’insécurité, en acceptant un défi de vivre avec la vulnérabilité dans un monde où la majorité des gens sont toujours vulnérables. Un jeûne de la violence pourrait nous aider à réinitialiser nos priorités de l’accumulation du pouvoir, de la richesse et des biens de consommation à entretenir des relations justes avec les autres et le reste de la création; Passer de l’individualisme à l’accent sur la communauté – en fin de compte la communauté mondiale; Apprendre à être présent, à écouter, à attendre – à renoncer à notre besoin de gratification instantanée; Et de réexaminer nos symboles et les mythes pour les dépouiller de leur capacité à isoler et nous aveugle.

 

L’engagement envers la non-violence est un acte d’espoir. Elle exige une réflexion théologique attentive sur les valeurs de notre tradition de foi dans des situations spécifiques de conflit violent et de guerre. Elle requiert la présence, l’accompagnement et le développement de relations à travers les frontières – frontières entre les pays et les cultures, voire les quartiers. Elle exige la création et l’application d’un cadre moral et d’outils éthiques pour promouvoir la paix dans nos rencontres quotidiennes avec la violence. Elle exige des exercices spirituels vigoureux et une expression liturgique créative.

 

Peut-être notre jeûne dans cette saison sainte nous poussera à faire ou à renouveler un vœu de non-violence:

Reconnaissant la violence dans mon propre cœur, mais en faisant confiance à la bonté et à la miséricorde de Dieu, je jure pendant un an de pratiquer la non-violence de Jésus qui nous a enseigné dans le Sermon sur la montagne:

 

«Heureux les pacifiques, car ils seront appelés fils et filles de Dieu … Vous avez appris comment on disait:« Vous devez aimer votre prochain et haïr votre ennemi »; Mais je vous dis: Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent. De cette façon, vous serez filles et fils de votre Créateur dans le ciel. « 

 

Devant Dieu le Créateur et l’Esprit sanctifiant, je jure de réaliser dans ma vie l’amour et l’exemple de Jésus

  • En luttant pour la paix en moi-même et en cherchant à être un pacificateur dans ma vie quotidienne;
  • En acceptant la souffrance plutôt qu’en l’infligeant
  • En refusant de prendre des représailles face à la provocation et à la violence
  • En persévérant dans la non-violence de la langue et du cœur
  • En vivant consciencieusement et simplement pour ne pas priver les autres des moyens de vivre
  • En résistant activement au mal et en travaillant sans violence à abolir la guerre et les causes de la guerre de mon propre cœur et de la face de la terre.

 

Dieu, je fais confiance à ton amour durable et je crois que, comme tu m’as donné la grâce et le désir d’offrir cela, tu accorderas aussi une grâce abondante pour l’accomplir.

(Pax Christi USA)