armes



01/5/2017
Appel au futur Président de la République

Nous sommes 22 personnalités venant d’horizons divers et nous souhaitons que le quinquennat qui va commencer voie la France agir vraiment en faveur d’un monde sans armes nucléaires. 

Share
⊲ Lire l'article


17/2/2016
Le Saint-Siège plaide pour le contrôle du commerce des armes

Le 15 février 2016 à New-York, Mgr Simon Kassas, chargé d’affaires ad interim de la Mission d’observation permanente du Saint-Siège auprès des Nations unies est intervenu lors du débat ouvert du Conseil de sécurité des Nations unies sur ‘le respect des principes et des buts de la Charte des Nations unies comme élément clé pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales’. “Au lieu d’obtenir la paix et la stabilité, la prolifération des armes a abouti à davantage de morts et de blessures et a produit des vagues de réfugiés en fuite.”

Share
⊲ Lire l'article


07/1/2016
Aux Etats-Unis, le soutien des évêques au contrôle des armes à feu

Aux États-Unis, des évêques catholiques ont publiquement soutenu le 6 janvier 2016 la démarche du président Obama visant à renforcer le contrôle des armes à feu dans le pays. Tout en regrettant une proposition malgré tout modeste, Mgr Kevin Farrell, évêque de Dallas, a fustigé un Congrès vendu de manière éhontée au lobby des armes : “Dieu merci, quelqu’un a finalement eu le courage de combler les lacunes de notre pitoyable législation sur les armes à feu, afin de réduire le nombre de fusillades, qui sont devenus un fléau dans notre pays…”

Share
⊲ Lire l'article


05/11/2015
Interdire les armements et maintenir l’espace à des fins pacifiques

Le 23 octobre 2015, l’observateur permanent du Saint-Siège aux Nations unies, Mgr Bernardito Auza, est intervenu devant le Premier Comité de la 70e session de l’Assemblée générale des Nations unies sur le point 95 de l’ordre du jour, consacré à la “Prévention d’une course aux armements dans l’espace”. Il a exhorté à lancer une action rapide pour lancer et conclure les négociations en vue d’un cadre légal contraignant pour maintenir l’espace à des fins pacifiques et interdire le déploiement ou les essais de systèmes d’armements dans l’espace.

Share
⊲ Lire l'article


12/12/2014
La dissuasion nucléaire est indigne de l’avenir de l’humanité

Mgr Silvano M. Tomasi, représentant permanent du Saint-Siège aux Nations Unies à Genève, a pris la parole lors de la Conférence sur l’impact humanitaire des armes nucléaires, organisée les 8 et 9 décembre 2014, à Vienne, en Autriche. Une éthique fondée sur la menace de la destruction mutuelle n’est pas digne des générations futures, affirme le Saint-Siège en plaidant pour un monde sans armes nucléaires. Les armes nucléaires sont un problème mondial qui affecte tous les États, les générations futures et l’ensemble de la planète…

Share
⊲ Lire l'article


20/11/2014
ONU : le Saint-Siège plaide pour la protection des civils

Le 13 novembre 2014, Mgr Silvano M. Tomasi, représentant permanent du Saint-Siège aux Nations Unies à Genève, a pris la parole lors de la 8e Conférence des États parties à la Convention sur l’interdiction ou la limitation de l’emploi de certaines armes classiques qui peuvent être considérées comme produisant des effets traumatiques excessifs ou comme frappant sans discrimination. Le Saint-Siège appelle à protéger les civils dans les conflits armés, alors que de plus en plus de conflits se déploient dans les zones urbaines.

Share
⊲ Lire l'article


17/11/2014
La RD Congo appelle l’Europe à renforcer les contrôles portant sur les “minéraux de guerre”

La Campagne pour la traçabilité des minéraux de guerre a lancé une pétition visant à demander à l’Union européenne un renforcement des contrôles prévus par la proposition de réglementation du commerce des minéraux provenant de zones de conflit.

Share
⊲ Lire l'article


17/11/2014
Restes explosifs de guerre : protéger les civils et la stabilité des pays

Le 10 novembre 2014, Mgr Silvano M. Tomasi, représentant permanent du Saint-Siège aux Nations Unies à Genève, a pris la parole lors de la 8e Conférence des États parties au Protocole V de la Convention sur l’interdiction ou la limitation de l’emploi de certaines armes classiques qui peuvent être considérées comme produisant des effets traumatiques excessifs ou comme frappant sans discrimination. Le respect du protocole est un devoir moral envers le peuple et un devoir politique pour rétablir la paix.

Share
⊲ Lire l'article