dialogue



16/7/2012
Appel de l’Eglise catholique pour la paix en Syrie

“La Syrie a besoin de dialogue, pas d’armes”, lancent les franciscains dans le pays, par la voix du P. Romualdo Fernandez OFM, directeur du centre œcuménique de Tabbaleh à Damas et Recteur du sanctuaire dédié à la Conversion de Saint Paul, dans la capitale syrienne. Dans un entretien, le P. Fernandez réaffirme que la voie maîtresse pour sortir de la crise est celle du dialogue entre les parties, demandant à tout le monde de s’asseoir autour d’une table et d’entamer des discussions, afin d’aider la Syrie à ne pas tomber dans le gouffre.

Share
⊲ Lire l'article


11/7/2012
Le patriarche Bartholomée déterminé à poursuivre le dialogue œcuménique

Le 10 juillet 2012 patriarche œcuménique Bartholomée a exprimé sa détermination à continuer les dialogues œcuméniques, à l’occasion de la fête de la sainte mégalomartyre Cyriaque à Constantinople en Turquie : “On ne peut aujourd’hui se renfermer égoïstement sur soi-même, avec autarcie, autosuffisance et narcissisme en attendant que les autres se prosternent devant nous. Cela ne peut être aujourd’hui (…) Nous avons besoin d’ouvertures œcuméniques, humaines, sociales, de dialogue avec tous les hommes de bonne volonté…”

Share
⊲ Lire l'article


01/6/2012
Devant l’ONU, le Saint-Siège plaide pour la réconciliation en Syrie

Le Saint-Siège invite à marcher pour la paix et les Chrétiens à être des ponts de réconciliation dans les différentes communautés composant la Syrie. Mgr Silvano M. Tomasi, Observateur permanent du Saint-Siège aux Nations unies et auprès d’autres Organisations Internationales à Genève, a en effet pris la parole le vendredi 1er juin 2012, au Palais des Nations à Genève, lors de la Session extraordinaire sur la détérioration de la situation des droits de l’homme en République arabe syrienne, au lendemain de la tuerie de Houla.

Share
⊲ Lire l'article


29/5/2012
Massacre de Houla en Syrie : condamnation du Saint-Siège et appel au dialogue

Le Saint-Siège appelle au dialogue et à la réconciliation en Syrie, et à l’engagement des religions pour la paix, au lendemain du massacre de Houla qu’il condamne fermement. Vendredi 25 mai 2012, quelque 108 personnes, dont 49 enfants, ont été tuées dans le massacre de Houla, une localité syrienne située au nord de Homs, dans l’ouest du pays, a indiqué l’Organisation des Nations Unies. Le Saint-Siège renouvelle son appel à la cessation de toute forme de violence et à ne pas épargner les efforts pour résoudre la crise par le dialogue et la réconciliation.

Share
⊲ Lire l'article


27/4/2012
Les Israéliens et les Palestiniens peuvent-ils accepter un divorce ?

Le dialogue est-il suffisant pour mettre fin au conflit israélo-palestinien ? Michael Felsen examine les arguments de l’auteur israélien Amos Oz pour passer des paroles aux actes. Amos Oz est né à Jérusalem en 1939, de parents d’origine lituanienne et ukrainienne. Dans son roman autobiographique paru en 2002 Une histoire d’amour et de ténèbres, son père se souvient comme les murs, en Europe, étaient recouverts des graffiti ‘Juifs, allez en Palestine’. Puis, quand il est arrivé en Palestine, les murs étaient parsemés des mots ‘Juifs, quittez la Palestine’.

Share
⊲ Lire l'article


18/4/2012
Au Pakistan, chrétiens et musulmans travaillent ensemble pour le dialogue

“Musulmans et chrétiens travaillent ensemble pour le dialogue et la paix au Pakistan. Il est important de faire en sorte que tous les croyants de l’islam respectent les autres religions. Notre prophète Mahomet a été un ambassadeur de paix et notre salutation elle-même, salam, est un salut de paix. Nous continuerons à diffuser et à travailler pour le dialogue, l’harmonie et la paix dans notre pays” : c’est ce qu’affirme l’imam de la grande mosquée de Lahore, Syed Muhammad Abdul Khabir Azad, l’une des plus importantes personnalités musulmanes du Pakistan.

Share
⊲ Lire l'article


02/12/2011
En Afrique, cultiver le respect de l’autre, le dialogue et la solidarité

Les évêques africains de la conférence épiscopale du Sénégal, de Mauritanie, de Guinée Bissau et du Cap vert appellent les fidèles catholiques à cultiver les valeurs héritées de leurs traditions et cultures qui enseignent le respect de l’autre, le dialogue et la solidarité. Au cours de leur première session interterritoriale au Sénégal du 22 au 28 novembre 2011 sur ‘les enjeux de la laïcité aujourd’hui’, ils ont affirmé que la laïcité, par son sens profond, se retrouve dans toutes les cultures et reflète à chaque fois des éléments liés à la religion.

Share
⊲ Lire l'article


28/10/2011
Musulmans et chrétiens : sans communication, nous n’existons pas

Suite à une conférence récente en Egypte sur ‘Le rôle des médias dans la démocratie et le changement de la société’, Safia Aoude, avocate et écrivaine, s’intéresse à savoir comment le dialogue interreligieux et la réforme des médias, dans un pays en pleine transition, contribuent à ce que musulmans et chrétiens soient solidaires, et impliqués dans la société civile. La conférence a rassemblé des militants musulmans et chrétiens ; elle a servi de plateforme de discussion sur les médias religieux.

Share
⊲ Lire l'article


17/10/2011
Message de Spiritains engagés dans le dialogue interreligieux

Du 1er au 6 septembre 2011 s’est déroulée à Rome une Rencontre de la Congrégation du Saint-Esprit sur le dialogue interreligieux et le dialogue avec les cultures. Cette rencontre était une première au sein de la Congrégation après deux rencontres internationales déjà organisées sur le thème plus spécifique de la rencontre avec l’islam et les musulmans (Dakar 1989 et Banjul 2002). Un message final a été rédigé pour sensibiliser chacun à l’importance d’une dynamique de dialogue.

Share
⊲ Lire l'article


02/9/2011
En Corée du Nord, un désir de rouvrir une route de dialogue et de paix

Mgr Iginus Kim Hee-jong, Archevêque de Kwanju, se rendra en Corée du Nord le 21 septembre 2011 à la tête d’une délégation de sept responsables religieux appartenant à la Korean Conference of Religions for Peace dont l’Archevêque est le Président. La visite, explique Mgr Kim Hee-jong, entend “rouvrir une route de dialogue et de paix, une relation que nous souhaitons tous, au Nord comme au Sud” dans cette phase très difficile des rapports bilatéraux entre les deux pays au cours de laquelle tous les canaux sont fermés.

Share
⊲ Lire l'article