minorité religieuse



28/12/2011
En Indonésie, une demande pour assurer la protection des minorités religieuses

Le 22 décembre 2011, le président de la deuxième chambre du Parlement indonésien, Irman Gusman, homme d’affaires prospère, a appelé le gouvernement d’Indonésie à assurer la protection des minorités religieuses, mais aussi à garantir leurs droits à pratiquer leur foi et à bâtir des lieux de culte. Elu de la province de Sumatra-Ouest, il n’hésite pas à parler clairement en faveur des droits des minorités religieuses de son pays, quelles soient chrétienne, hindoue ou ahmadi. Il a dénoncé la propension de la majorité musulmane à se ranger prudemment derrière les groupes les plus extrémistes.

⊲ Lire l'article


02/12/2011
Quel avenir pour la tolérance religieuse en Indonésie ?

Franz Magnis-Suseno, prêtre jésuite, considère la récente montée de violence à l’encontre des minorités religieuses en Indonésie et défend l’idée que les mauvaises nouvelles ne décrivent pas la situation dans son ensemble. Cependant, les actes de violence visant des chrétiens ne doivent pas faire oublier le fait que la grande majorité des communautés chrétiennes d’Indonésie vit et peut pratiquer son culte sans crainte et sans ingérence dans un pays majoritairement musulman et que la conversion religieuse n’a jamais été interdite.

⊲ Lire l'article


04/11/2011
Comment établir l’harmonie entre les coptes d’Egypte et leur gouvernement ?

Au lendemain des affrontements entre la minorité religieuse et l’armée, Manar Ammar, journaliste indépendante établie au Caire, suggère des mesures susceptibles d’harmoniser les relations entre les coptes et le gouvernement, entre les coptes et la majorité religieuse du pays. Les événements difficiles que les Egyptiens ont endurés récemment, devraient leur permettre de se rendre compte qu’ils doivent œuvrer ensemble et mettre de côté leurs préjugés, afin d’amener un changement positif et réussir à partager leur terre pendant les années à venir.

⊲ Lire l'article


26/7/2011
A New Delhi, grève de la faim en faveur des droits des dalits chrétiens et musulmans

Depuis le 25 juillet 2011, comme ils l’avaient annoncé, les dalits (ex-intouchables) chrétiens et musulmans, ainsi que de nombreux responsables d’Eglises chrétiennes et des membres d’organisations de défense des droits de l’homme, ont commencé leur jeûne public dans le centre de New Delhi afin d’obtenir du Parlement qu’il abolisse les discriminations à leur égard encore présentes dans la Constitution. Les dalits se heurtent toujours à une tradition profondément ancrée, au motif que les deux religions ne reconnaissent pas le système des castes.

⊲ Lire l'article


07/3/2011
Le signe de la maturité d’un Etat est sa capacité à protéger les minorités

Certains pays connaissent une période où l’assassinat politique presque une routine. C’est invariablement le signe avant-coureur d’un effondrement de l’ordre juridique et politique et d’une longue souffrance pour la population. Avec l’assassinat récent du ministre des Minorités, Shahbaz Bhatti, le Pakistan a franchi un pas supplémentaire dans cette terrible direction. Mgr Rowan Williams, archevêque anglican de Canterbury, appelle les Etats à garantir la sécurité aux minorités de toutes origines, parce qu’il y voit un test de maturité pour les pays.

⊲ Lire l'article


14/1/2011
Depuis Copenhague, une fatwa contre les violences antichrétiennes en Irak

Des haut dignitaires religieux chiites et sunnites musulmans d’Irak sont tombés d’accord vendredi 14 janvier 2011 à Copenhague sur une fatwa commune condamnant les violences contre les chrétiens et autres minorités religieuses irakiennes, à l’issue d’un séminaire au Danemark, permis notamment grâce au prêtre anglican Andrew White. Les participants ont élaboré treize recommandations adressées au pouvoir irakien appelant notamment à la criminalisation de toute incitation sectaire et religieuse et de la propagation de la culture de la haine.

⊲ Lire l'article


17/11/2010
En Turquie, la minorité alévie demande le respect de sa religion

Représentant entre 10% et 20% de la population turque, les musulmans alévis revendiquent de ne pas se voir imposer les cours de religion sunnite et de bénéficier des mêmes droits que les autres confessions du pays, où des dispenses sont accordées aux élèves chrétiens et israélites. « L’État doit se tenir à égale distance de toutes les religions et ne pas faire la promotion d’une seule confession. On enseigne ce qu’est l’islam sunnite mais il n’y a presque rien sur notre foi et notre culture », explique le président de la Fédération des fondations alévies.

⊲ Lire l'article


05/11/2010
Au Sri Lanka, les évêques catholiques défendent les droits des Tamouls

Devant la commission d’Etat pour la réconciliation, les évêques sri-lankais ont exprimé le 4 novembre 2010 leurs attentes concernant la situation des populations tamoules. Ils ont souligné la perte d’identité culturelle et la perte de confiance dont souffrent ces minorités, les Tamouls ne représentant environ que 18 % de la population. ils ont en outre rappelé que de nombreux cas de disparitions, dont celles de prêtres, restent non résolues, dix-huit mois après la fin de la guerre civile, le 18 mai 2009.

⊲ Lire l'article