02/2/2016

Une conférence sur l’environnement en Jordanie


En Jordanie, le Centre catholique d’études et des médias, en collaboration avec la Konrad-Adenauer-Stiftung, a organisé le samedi 30 janvier 2016 un séminaire intitulé ‘Environnement : La maison commune de l’humanité’. Une initiative qui est l’écho direct dans le diocèse des appels du pape François pour la préservation de l’environnement. Différents thèmes ont été abordés : l’au, l’énergie nucléaire, le changement climatique, les énergies renouvelables, mais également l’environnement intellectuel, ravagé par les guerres et la violence au Moyen-Orient.



JORDANIE – Le Centre catholique d’études et des médias (CCSM), en collaboration avec la Konrad-Adenauer-Stiftung a organisé le samedi 30 janvier 2016 un séminaire intitulé « Environnement : La maison commune de l’humanité ». Une initiative qui est l’écho direct dans le diocèse des appels du pape François pour la préservation de l’environnement.

 

Le séminaire a été ouvert par le Dr. Majida Omar, directeur de l’Institut royal d’études interconfessionnelles, représenté par Son Altesse Royale la Princesse bint El-Hassan. L’événement a vu la participation de nombreux évêques, prêtres, religieux et religieuses ainsi que d’associations environnementales, d’universitaires et de journalistes.

 

Le directeur du centre le père Rifaat Bader a rappelé comment la préservation de l’environnement est devenu l’un des plus grands défis mondiaux de l’humanité. Dans son message sur l’environnement intitulé « Laudato Si », le pape François a invité les fidèles de toutes religions à « la sauvegarde de notre maison commune », l’abus et la destruction de l’environnement étant souvent accompagnés, a dénoncé le Pape d’un processus implacable d’exclusion. La défense et de l’environnement et la lutte contre l’exclusion exigent la reconnaissance d’une loi morale inscrite dans la nature humaine elle-même.

 

Le Dr. Hassan Karirah, du ministère des Affaires Islamiques, a souligné comment Dieu a confié la terre aux êtres humains et leur ordonna de l’habiter. Il a ajouté que Dieu a créé l’univers et les êtres humains, en leur donnant des lois pour leur garantir une vie décente en harmonie avec Lui et avec l’environnement. Le monde aujourd’hui doit se pencher sur les déséquilibres environnementaux dont les conséquences sont désastreuses pour l’humanité, poursuivait-il. Le Dr. Hassan a également fait part de sa préoccupation pour la préservation de « l’environnement intellectuel » au Moyen-Orient, ravagé par les guerres et la violence qui sont « le résultat de la pollution intellectuelle qui affecte l’esprit des gens ». Il a conclu en notant que « la pollution intellectuelle constitue la pire forme de pollution de l’environnement ».

 

L’Archevêque Arménien catholique d’Egypte, de Palestine, et de Jordanie, Mgr Krikor Kusa a souligné comment l’encyclique du pape François, « Laudate Si » s’adressait bien à tous les personnes humaines sans distinction parce que la Terre est notre maison commune. Tous les êtres humains constituent une seule et même famille, et des efforts conjoints sont nécessaires pour préserver la Terre que Dieu nous a confiée. Les ambitions de pouvoir et de profit sont la cause de la destruction infligée à la nature et ont des répercussions sur l’environnement social et humanitaire, sur la dignité des êtres humains et la paix dans le monde.

 

Le Père Imad Alamat, curé de Fuheis, a rappelé quant à lui que « Laudate si » constituait le premier message du Vatican sur cette question vitale de l’environnement, invitant le monde entier, en premier lieux les politiques internationales, à prendre leurs responsabilités.

 

D’autres intervenants ont fait part de leurs recherches sur les questions de l’énergie nucléaire et sur la question de l’eau en Jordanie, notamment le Dr Wael Aboul Sha’er, conseiller technique à la Jordan Atomic Energy Commission, et le Dr Abu Rumman Ghaida, spécialiste de l’eau. Le Directeur du Département du changement climatique Indira Dhahabi a parlé de la participation de la Jordanie à la conférence climatique de Paris, et M. Fadi Marji a abordé le thème de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique.

 

Autant d’initiatives qui révèlent le large écho des appels du pape François dans le diocèse.

 

 

 

© Source : abouna.org

Traduction en français du Patriarcat latin de Jérusalem. 2 février 2016