23/5/2019

L’Europe ne tombe pas du ciel


Pax Christi France a adopté récemment un manifeste pour l’Europe, commun avec les autres mouvements actifs en Europe, et l’a communiqué aux têtes de liste qui se présentent aux élections du 26 mai.



Au cours de ces dernières semaines Pax Christi a suivi avec attention le déroulement de la campagne électorale pour le Parlement européen allant jusqu’à prendre position publiquement et qui plus est ensemble avec les autres Pax Christi des pays membres de l’Union européenne, en faveur d’une Europe juste, solidaire, pacifique et résolument engagée dans la sauvegarde de la création, de toute la création.

 

Les résultats des élections des 23-26 mai montrent que si le vote de « protestation » s’est exprimé, il n’a pas pris les proportions cataclysmiques que certains (beaucoup) prédisaient. Les Européens se sont déplacés en masse (le plus haut score de participation depuis 1994 !) pour dire ce qu’ils pensent de l’Europe, et ce qu’ils attendent d’elle : et dans leur grande majorité ils sont confirmé qu’ils veulent que ce projet soit poursuivi, avec des inflexions certes, mais pas abandonné ni retourné de fond en comble.

 

Nous à Pax Christi avions exprimé ce même souhait : notre manifeste développe une vision ambitieuse et en même temps réaliste (car réalisable) de ce qu’une Europe de la paix, de la solidarité et de la justice peut faire et en même temps apporter aux hommes et aux femmes du XXI siècle, à l’intérieur de ses frontières et au-delà.

 

Avons-nous été entendus ? Parmi les partis et mouvements politiques qui se sont présentés aux élections et à qui nous avions présenté notre manifeste, deux – Les Républicains et La France Insoumise – nous ont fait savoir ce qu’ils pensent de nos propositions et dans quelles mesure ils les soutiennent. Leurs réponses, dont nous les remercions, peuvent être lues ici.

 

Notre engagement pour l’Europe se poursuit après les élections car comme l’avait dit Robert Schuman (5 mai 1950) l’Europe « ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble » mais au moyen de réalisations concrètes « créant d’abord une solidarité de fait ». Soixante-dix ans après, cette prédiction demeure exacte : les innombrables réalisations « concrètes » (les politiques communes dont notamment la politique agricole, les fonds structurels, la liberté de circulation, la jouissance des mêmes droits et libertés fondamentales, la monnaie unique) attestent d’une construction toujours en chantier, toujours en devenir. Quant à sa forme (sa « construction ») si compliquée mais aussi si évoluée, je la compare volontiers à la « Sagrada Familia » de Barcelonne : une église en chantier depuis plus d’un siècle, aux styles changeants et éclectiques, lancée à partir des plans approximatifs de Gaudí et poursuivie sur la base des quelques notes qu’il avait laissées (beaucoup ont aussi brûlé), réinventée constamment par les cohortes d’architectes qui lui ont succédé, dans la fidélité à sa vocation tout en employant les matériaux et les techniques de plus en plus sophistiqués dont ils ont pu disposer au fil du temps.

 

C’est cela l’Europe – constamment à réinventer dans la fidélité et dans la modernité. Une « familia » de nations, que nous avons le courage d’appeler aussi « sagrada » car leur rapprochement nous interpelle en tant que chrétiens, pas simples spectateurs mais « artisans de paix », la paix justement que l’Europe nous assure si et pour autant que nous y croyions. Car, qu’est-ce que l’Europe sinon « une volonté librement partagée de faire communauté de peuples, et non pas un empire conquis par la force » ? Je fais miens ici ces propos de Gabriel Nissim, que je vous invite à lire dans leur intégralité.

 

Ils sont plus qu’un appel, un engagement à faire une « Europe d’humanité » qui est possible car elle ne tombe pas du ciel toute faite mais est depuis qu’elle existe entre nos mais, celles des députés européens que nous venons d’élire autant que de nous tous, citoyens, chrétiens, frères humains.

 

 

 

 

Alfonso Zardi

      Délégué Général 

   Pax Christi France