Etats des Balkans



21/3/2016
Les migrants au cœur de la visite du cardinal Parolin en Macédoine

“On ne peut pas abandonner à eux-mêmes les pays exposés en première ligne aux flux des migrants”. Le secrétaire d’État du Saint-Siège l’a affirmé lors de sa toute récente visite en Macédoine, alors que la route des Balkans est bloquée. Le cardinal Pietro Parolin, qui s’est entretenu avec le président macédonien et avec le Premier ministre par intérim, a souligné que pour résoudre la crise migratoire actuelle, il fallait favoriser une approche basée sur la solidarité et les rapports humains.

⊲ Lire l'article


14/1/2016
Archevêque Anastasios d’Albanie : Devenir un apôtre de la paix

Bien connu pour son abord cordial et paisible et pour ses discours stimulants, rien ne semble impossible à cet homme. Il s’est battu face à une multitude de difficultés, notamment une grave maladie et de dures persécutions, et il a été appelé à assumer de nouvelles fonctions à 62 ans : rebâtir l’Église d’Albanie. Il a relevé des ruines l’Église orthodoxe autocéphale d’Albanie et a lancé d’importants programmes dans les domaines de la santé, du développement, de l’assistance, de la culture, de l’écologie et de la consolidation de la paix.

⊲ Lire l'article


08/9/2015
Rencontre internationale pour la paix 2015 : Un appel pour la paix

Un Appel pour la paix 2015 a été signé lors de la manifestation finale, le 8 septembre 2015, de la Rencontre internationale organisée par la Communauté de Sant’Egidio, en Albanie, à Tirana, sur le thème ‘La paix est toujours possible’. “A nos religions nous rappelons que la guerre n’est jamais sainte, l’élimination et l’oppression de l’autre au nom de Dieu est toujours blasphématoire. L’élimination et l’oppression de l’autre et de son histoire, en se servant du nom de Dieu est une horreur…”

⊲ Lire l'article


08/9/2015
Rencontre internationale pour la paix 2015 : Pour “un nouveau mouvement pour la paix !”

Le 8 septembre 2015, professeur Andrea Riccardi est intervenu à la manifestation finale de la Rencontre internationale pour la paix organisée par la Communauté de Sant’Egidio, en Albanie, à Tirana, sur le thème ‘La paix est toujours possible’. “De Tirana, s’élève une demande qui s’adresse à tous : que naisse, que naisse à nouveau, un grand mouvement des cœurs, des esprits, de volonté pour la paix ! Oui, un nouveau mouvement pour la paix !”

⊲ Lire l'article


07/9/2015
Rencontre internationale pour la paix 2015 : Les religions refusent la résignation face à la violence

“La paix est toujours possible” : c’est sur ce thème que la communauté Sant’Egidio a réuni près de 300 personnalités religieuses et politiques du 6 au 8 septembre 2015 à Tirana, capitale de l’Albanie. Le lieu de la rencontre n’a pas été choisi au hasard. L’Albanie est en effet devenue un exemple de la cohabitation entre chrétiens et musulmans. Comme la visite du Pape l’a souligné, il faut soutenir les pays où il y a une cohabitation entre croyants car ils peuvent devenir des exemples pour d’autres pays et d’autres situations.

⊲ Lire l'article


16/7/2015
L’Europe est un projet de réconciliation, pas de division

Déclaration du Cardinal Reinhard Marx, Président de la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE), sur la crise grecque. “L’intégration européenne a apporté la paix, la sécurité et la prospérité aux Européens… L’Europe est un projet de réconciliation, pas de division. Tous les Européens doivent à présent travailler main dans la main pour faire progresser le Projet européen. Cela va au-delà de l’euro. Il s’agit de repenser entièrement l’idéal européen, doté de nouveaux objectifs et d’un nouvel engagement.”

⊲ Lire l'article


10/7/2015
Les évêques de Grèce appellent les responsables de l’Europe à rester unis

Dans une lettre adressée le 9 juillet 2015 à la Commission Européenne, à la Banque Centrale Européenne et au Fond monétaire international, les évêques catholiques de Grèce plaident pour la solidarité et la responsabilité dans la résolution de la crise actuelle et affirment la place de la Grèce dans l’Union Européenne. Ils demandent aux décideurs de manifester, par toute leur bonne volonté, leur sens de la responsabilité ainsi qu’une vraie solidarité, ces deux piliers de la démocratie sur lesquels reposent le présent et l’avenir de l’Union européenne…

⊲ Lire l'article


07/7/2015
Déclaration suite aux résultats du référendum grec

Dans une déclaration publiée le 7 juillet 2015 à propos de la crise grecque, les évêques de France appellent à la solidarité, à la responsabilité, à la démocratie, au dialogue et à la poursuite de la construction européenne. Ils estiment qu’il y a un déficit démocratique dans le fait que les décisions des institutions internationales s’imposent aux États de l’union européenne sans être soumises à discussion devant le Parlement européen. Ils appellent à la poursuite du dialogue entre tous les États membres au sein des institutions européennes.

⊲ Lire l'article


06/6/2015
Pape François à Sarajevo : “Construisez des ponts, jamais des murs”

Dernière étape de son voyage apostolique à Sarajevo du 6 juin 2015, le Pape François a rencontré en fin de journée 800 jeunes dans le centre Saint Jean-Paul II de la capitale de Bosnie-Herzégovine. Il appelé à faire la paix sans hypocrisie, en dénonçant notamment l’attitude de certains puissants de la terre qui disent de belles choses sur la paix mais vendent des armes par derrière. “Ne construisez jamais des murs, seulement des ponts. Si on construit des ponts il faut faire en sorte qu’on puisse aller d’un côté et de l’autre…”

⊲ Lire l'article


06/6/2015
Pape François à Sarajevo : “le dialogue interreligieux est une condition indispensable à la paix”

Le 6 juin 2015 en fin d’après-midi, la rencontre œcuménique et interreligieuse du Pape François avec les représentants des confessions religieuses présentes en Bosnie-Herzégovine a été l’un des moments-clé du voyage à Sarajevo. Cette rencontre est “le signe d’un désir commun de fraternité et de paix, le témoignage d’une amitié construite au fil des ans et vécue dans la cohabitation quotidienne et la collaboration : être ici est déjà un message de ce dialogue que nous cherchons tous et auquel nous travaillons.”

⊲ Lire l'article


06/6/2015
Pape François à Sarajevo : “Faites toujours le contraire de la cruauté”

Le 6 juin 2015, dans la cathédrale de Sarajevo, dédiée au Sacré-Cœur de Jésus, le pape François a rencontré les prêtres, religieuses, religieux et séminaristes. Après avoir écouté le témoignage poignant de trois témoins qui ont raconté les horreurs de la guerre, le Saint-Père a souhaité renoncer au discours qu’il avait préparé pour s’adresser directement à l’assemblée. Il a insisté sur le devoir de mémoire, la mémoire des martyrs : “Ne pas oublier votre histoire, non pas pour vous venger, mais pour faire la paix (…) pour aimer comme eux ont aimé…”

⊲ Lire l'article


06/6/2015
Pape François à Sarajevo : “Heureux qui sème la paix au quotidien”

Durant sa journée en Bosnie-Herzégovine, après avoir rencontré les autorités du pays au palais présidentiel, le pape a rejoint en papamobile le stade olympique pour célébrer une messe pour la paix et la justice. Dans son homélie, le pape a dénoncé “une troisième guerre mondiale livrée ‘par morceaux'”. Il a exhorté le peuple bosniaque à résister : “Aujourd’hui, chers frères et sœurs, que de cette ville se lève encore une fois le cri du peuple de Dieu et de tous les hommes et les femmes de bonne volonté : jamais plus la guerre !”

⊲ Lire l'article


06/6/2015
Pape François à Sarajevo : “Pèlerin de paix et de dialogue” dans la ‘‘Jérusalem de l’Europe’’

Le pape François est en voyage apostolique à Sarajevo le 6 juin 2015. Au palais présidentiel, il a prononcé son premier discours devant les autorités du pays. Il souligne que “la paix et la concorde entre Croates, Serbes et Bosniaques témoignent au monde entier que la collaboration entre diverses ethnies et religions en vue du bien commun est possible. Nous avons besoin de communiquer, de découvrir les richesses de chacun, de valoriser ce qui nous unit et de regarder les différences comme des possibilités de croissance dans le respect de tous.”

⊲ Lire l'article


02/6/2015
Pape François à Sarajevo : Pour une société qui marche vers la paix

A quelques jours de son voyage à Sarajevo, le pape adresse un message de paix et de dialogue à toute la population de Bosnie-Herzégovine. “La paix soit avec vous : c’est la devise de ma visite. Ce sont les paroles par lesquelles Jésus ressuscité a salué ses disciples quand il est apparu au milieu d’eux au Cénacle, le soir de Pâques. Vous, les catholiques, je vous encourage à être aux côtés de vos concitoyens des témoins de la foi et de l’amour de Dieu, en travaillant à une société qui marche vers la paix, dans la convivialité et dans la collaboration réciproque…”

⊲ Lire l'article


18/4/2015
Mobilisation citoyenne des jeunes dans les Balkans de l’après-guerre

Comment regarder vers l’avenir dans les pays de l’ex-Yougoslavie marqués depuis les guerres civiles des années 1990 par la montée des nationalismes et le repli sur soi ? Une mission à laquelle s’attache l’association ‘Youth Intitiative for Human Rights-Bosnie’ en multipliant des rencontres entre jeunes et interpellations des autorités politiques. Son objectif ? “Mobiliser les jeunes contre les préjugés dont chaque communauté fait preuve envers les autres en apprenant à mieux se connaître pour en finir avec nos divisions !”

⊲ Lire l'article


05/2/2015
Le Pape invite les Grecs à se montrer accueillant envers les migrants

Le Pape François demande aux Grecs de se montrer accueillants à l’égard des immigrés sans distinction de race, de langue ou de religion, surtout vis-à-vis des plus défavorisés. Son appel est contenu dans un texte qu’il a remis le 5 février 2015 aux évêques catholiques de Grèce venus à Rome pour leur visite ‘ad limina’. Cet appel intervient alors que les îles grecques, qui manquent d’infrastructures, ont été confrontées à un afflux massif de réfugiés, dont de nombreux enfants, venus notamment de zones en guerre, de Syrie entre autres.

⊲ Lire l'article


21/9/2014
Pape François en Albanie : La religion authentique est source de paix et non de violence !

Pour la seconde fois le dimanche 21 septembre 2014, à Tirana, le pape François fustige l’usage de la violence au Nom de Dieu, pour mettre au contraire en évidence l’exemple, important pour le monde, de la coexistence pacifique des religions en Albanie. “La religion authentique est source de paix et non de violence ! Personne ne peut utiliser le nom de Dieu pour commettre de la violence ! Tuer au nom de Dieu est un grand sacrilège ! Discriminer au nom de Dieu est inhumain.”

⊲ Lire l'article


21/9/2014
Pape François en Albanie : La cohabitation pacifique entre les religions, bien inestimable pour la paix

“L’Albanie a retrouvé le chemin, rude mais passionnant, de la liberté”, depuis 25 ans, rappelle le pape François le 21 septembre 2014 lors de son voyage en Albanie, dans son discours aux autorités de Tirana, au moment où l’Albanie frappe à la porte de l’Europe, et lui présente le visage d’une cohabitation harmonieuse entre différentes religions. Un modèle encouragé par la diplomatie vaticane. Le pape a aussi plaidé pour les pauvres, la globalisation de la solidarité, le respect de la création et pour la famille.

⊲ Lire l'article


25/3/2014
Orthodoxes de Grèce : le pape rencontre une délégation de l’Apostoliki­ diakoni­a

Le 24 mars 2014, le pape François a rencontré une délégation de l’Apostolikí diakonía, organisme œcuménique chargé de la promotion d’activités pastorales, culturelles et éditoriales pour le compte du saint Synode de l’Église orthodoxe de Grèce. Cette délégation est en visite à Rome du 21 au 26 mars 2014, sous la conduite du directeur général, Mgr Agathanghelos, évêque de Fanarion. Il plaide pour une collaboration entre les Eglises en organisant notamment des visites mutuelles pour permettre de surmonter les préjugés.

⊲ Lire l'article


15/12/2006
Relations entre l’Eglise orthodoxe de Grèce et l’Eglise catholique : Analyse d’un évêque orthodoxe

Au printemps dernier, Mgr Agathanghelos, évêque de Fanarion, a conduit à Rome une délégation grecque orthodoxe soucieuse de mieux connaître la tradition et la culture de l’Eglise catholique. Il estime en effet qu’ “il est important de découvrir tout ce qui unissait nos Eglises au premier millénaire avant qu’elles ne se séparent ; tout comme il est important de se connaître mutuellement et de discuter sans préjugés. Mais cela n’est faisable qu’à travers la prière et cet amour réciproque capables d’abattre les barrières de la crainte.”

⊲ Lire l'article