Nigeria



28/7/2015
Au Sahel, un programme pour la transition écologique

A l’approche de la COP 21 à Paris, en décembre 2015, le CCFD-Terre Solidaire se mobilise avec son réseau autour des enjeux climatiques. Tandis qu’au Sahel, trois partenaires du CCFD-Terre Solidaire acteurs de l’agriculture familiale préparent un nouveau programme de quatre ans, le PAIES. Il démarre en janvier 2016 pour mettre en place des alternatives aux systèmes agricoles actuels défaillants. Le changement climatique a pour conséquence directe la fragilisation des petites exploitations familiales…

⊲ Lire l'article


17/3/2015
Soutien du Pape aux évêques du Nigéria contre l’extrémisme religieux

Les islamistes de Boko Haram ont été chassés de l’Etat de Yobé, dans le nord-est du Nigeria. Cet extrémisme et ce fondamentalisme que connaît le Nigeria empiètent sur son rôle à jouer sur la scène internationale, comme l’affirme le Pape François, dans une lettre du 2 mars 2015, envoyée aux évêques nigérians. Il invoque la paix, qui n’est pas seulement l’absence de conflit, mais un don qui vient de Dieu lui-même, et est aussi un engagement quotidien et courageux pour favoriser vers la réconciliation, jeter des ponts de dialogue, et servir les plus faibles et les exclus.

⊲ Lire l'article


11/3/2015
Lettre de Mgr Pontier aux évêques Nigérians

Lettre de Mgr Gorges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des Évêques de France, aux évêques nigérians pour les assurer de son soutien face aux souffrances causée par des groupes extrémistes en ce mois de mars 2015.

⊲ Lire l'article


28/8/2014
Nigéria : Mgr Kaigama entend rester et servir son peuple malgré la violence

Le Nigéria, le pays le plus peuplé d’Afrique, est assiégé par des forces djihadistes déterminées à imposer leur poigne de fer au moyen d’une implacable campagne meurtrière, qui a récemment commencé à enrôler des jeunes filles d’à peine 10 ans pour commettre des attentats suicide. Telle est la situation au Nigeria, où une réponse inefficace et inepte du gouvernement a fait des dirigeants de l’Église les dernières personnalités auxquelles les gens font confiance.

⊲ Lire l'article


23/7/2014
Au Nigéria, le dialogue interreligieux contre les rapts de Boko Haram

Le 14 avril, le groupe extrémiste islamique Boko Haram enlevait au nord-est du Nigéria, 276 filles d’un âge compris entre 12 et 17 ans par un blitz au lycée de Chibok, dans l’état du Borno. De ce groupe, 219 adolescentes manquent encore à l’appel alors que 50 d’entre elles ont réussi à fuir. Le 22 juillet 2014, pour la première fois et à 100 jours du rapt, les parents des jeunes filles enlevées ont pu rencontrer le président Goodluck Jonathan, après des mois de désespoir quant au sort des jeunes filles mais aussi de polémiques sur la gestion de l’urgence.

⊲ Lire l'article


04/7/2014
Des Églises au service de la justice et de la paix dans des situations de conflit

Le 3 juillet 2014, le Comité central du Conseil œcuménique des Églises réuni à Genève en Suisse a consacré l’une de ses séances aux situations de conflit, de fragmentation sociale et de tensions politiques au Soudan du Sud, en Corée du Sud et au Nigéria, ainsi qu’aux luttes des Églises de ces pays en faveur de la justice, la paix et la stabilité pour tous les individus et toutes les communautés. Ces pays, et d’autres, sont désignés comme des priorités pour le travail des Églises membres du COE en faveur de la paix et la justice.

⊲ Lire l'article


01/7/2014
Un semestre de prière pour le retour de la paix au Nigéria

Enlèvements, attentats, attaques de villages par la secte islamiste Boko Haram, corruption, violences, inégalités sociales : le Nigéria souffre de plusieurs maux symptomatiques d’une société gangrénée par la corruption, l’absence de bonne gouvernance, et la recherche de l’intérêt particulier. L’Eglise catholique du pays a décidé de se mobiliser et d’organiser un semestre de prière pour le retour de la paix. Les fidèles sont appelés à prier pour l’éradication de la corruption et la promotion de la justice et de la paix…

⊲ Lire l'article


26/6/2014
Au Nigeria, “cherchons la voie du dialogue pour faire cesser la violence”

Le Cardinal John Olorunfemi Onaiyekan, archevêque d’Abuja, capitale fédérale du Nigeria, désigne la voie du dialogue pour faire cesser les violences : “Au Nigeria, nous avons vécu en paix pendant de nombreux années. Il faut donc comprendre les causes des violences. Je me rends compte que ce n’est pas facile sur le plan politique, mais nous devons être prêts à discuter avec ceux qui commettent ces actes violents.”

⊲ Lire l'article


28/5/2014
Au Nigéria, la condamnation de la violence à elle seule ne suffit pas, il faut condamner les positions intolérantes

Le problème de Boko Haram a des aspects militaires, économiques et politiques mais également une dimension religieuse qui ne peut être ignorée. C’est ce qu’affirme le Cardinal John Onaiyekan, Archevêque d’Abuja, rappelant la ferme condamnation des violences commises par la secte de la part du sultan de Sokoto, Muhammad Sa’ad Abubakar III, qui est également Président du Nigerian Supreme Council for Islamic Affaire dans le cadre d’un moment de prière spécial organisé à la mosquée nationale d’Abuja.

⊲ Lire l'article


12/5/2014
Père Cyriaque Mounkoro : “Il n’y a pas de religion violente, mais seulement des gens violents”

Malien d’origine, le Père Cyriaque Mounkoro est un père blanc ordonné en 2002 et aujourd’hui curé à Ibadan, la troisième ville du pays, située au sud-ouest du Nigeria. Il espère que la pression internationale, conjuguée à celle de la population nigériane, poussera enfin les autorités à agir contre l’insécurité dans le pays. “Nous ne devons pas répondre à leur violence par de la violence, à leurs insultes par les insultes… Le gouvernement doit toucher leur cœur par un dialogue en face-à-face avec Boko Haram.”

⊲ Lire l'article


11/4/2014
Appels aux moyens de communication catholiques afin qu’ils contribuent à la fin des violences au Nigeria

1ère rencontre plénière des responsables diocésains des communications sociales du Nigéria

⊲ Lire l'article


22/3/2014
Le Pape et le président du Nigeria condamnent toute forme de violence

Le 22 mars 2014, le pape François a reçu au Vatican M. Goodluck Jonathan, président de la République fédérale du Nigeria, samedi. Une attention particulière a été accordée à la protection de la dignité de la personne humaine et de ses droits fondamentaux, à commencer par la liberté religieuse ; les discussions ont été l’occasion de condamner toute forme de violence et de formuler le vœu d’un retour rapide à la coexistence pacifique dans l’ensemble du pays.

⊲ Lire l'article


21/8/2012
Au Nigeria, l’espérance demeure malgré les violences

“Nous avons été attaqués et tués mais l’espérance demeure”, affirme le président de la Conférence épiscopale du Nigeria. Mgr Ignatius Kaikama, archevêque de Jos, a invité à soutenir la paix et la cohabitation dans son pays en refusant la colère et la haine, au cours de la rencontre de Rimini, en Italie, du 19 au 24 août 2012. Les attaques du mouvement extrémiste Boko Haram, perpétrées notamment contre les chrétiens, menacent de provoquer une guerre civile au Nigeria. Plus de 800 personnes ont déjà été tuées depuis janvier 2012…

⊲ Lire l'article


23/7/2012
Nigeria : le dialogue interreligieux, seule voie pour sortir de la violence

D’après un récent sondage, au Nigeria, 70% de la population estime que le dialogue interreligieux est la seule voie possible pour sortir de cette situation et rejette la violence des fanatiques. Un rapport du COE et du RABIIT indique la volonté commune des chrétiens et musulmans d’aider à résoudre les tensions au Nigéria… En outre,le professeur italien Massimo Introvigne, sociologue et historien, l’explique dans un entretien accordé à Zenit le 18 juillet par l’Observatoire de la liberté religieuse du ministère italien des Affaires étrangères et la Ville de Rome.

⊲ Lire l'article


29/6/2012
Nigeria : lettre ouverte des évêques au gouvernement

Les évêques du Nigeria avertissent que le pays risque de sombrer dans un conflit bien pire encore si des mesures urgentes ne sont pas prises pour faire cesser la violence. Dans un communiqué du 26 juin 2012, la Conférence des évêques catholiques du Nigeria a condamné de la manière la plus ferme possible les attaques incessantes contre les lieux de culte chrétiens et les attaques dites de représailles. Commentant la violence dans le pays, les évêques mettent en garde contre les répercussions d’une dégradation totale des relations interreligieuses.

⊲ Lire l'article


04/4/2012
Au Nigeria, le Cardinal Tauran constate l’entente entre catholiques et musulmans

“Le Cardinal Tauran a affirmé qu’il se fera l’ambassadeur, à Rome et partout, de la réalité des relations interreligieuses au Nigeria. Ceci est pour moi une grande joie”, déclare Mgr John Olorunfemi Onaiyekan, Archevêque d’Abuja, capitale fédérale du Nigeria, au terme de la visite dans le pays du Cardinal Jean-Louis Tauran, Président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux. Il a reconnu que, malgré les attentats, il existe des relations d’amitié profonde et authentique entre les différents responsables religieux catholiques et musulmans.

⊲ Lire l'article