Pape Benoît XVI



21/2/2013
Benoît XVI a su maintenir le cap du dialogue avec les religions

Avec le souci théologique qui est le sien, Benoît XVI a soutenu l’engagement de l’Église dans le dialogue interreligieux, malgré un certain nombre d’incompréhensions, symbolisées par le discours de Ratisbonne. Dès son élection, il a affiché sa volonté de reprendre le flambeau de Paul VI et de Jean-Paul II. “Je vous assure, déclarait-il le 25 avril 2005, que l’Église désire continuer à construire des ponts d’amitié avec les fidèles de toutes les religions, dans le but de rechercher le bien authentique de chaque personne et de la société dans son ensemble.”

⊲ Lire l'article


20/2/2013
L’œcuménisme exigeant de Benoît XVI

Lorsque le Siège de Pierre échut au cardinal Joseph Ratzinger, au printemps 2005, certains catholiques exprimèrent la crainte d’une glaciation œcuménique. Dès le lendemain de son élection, Benoît XVI a tenu à corriger l’image de censeur qui lui collait à la peau en réaffirmant son souhait d’œuvrer à l’unité des chrétiens, fidèle au sillon tracé par Jean-Paul II. D’emblée, ce théologien exigeant dut cependant préciser qu’un dialogue authentique ne saurait s’accommoder de bons sentiments. Il a fait progresser le dialogue à sa manière…

⊲ Lire l'article


25/1/2013
L’œcuménisme implique des gestes concrets de conversion

Le pape a présidé les vêpres de clôture de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, le 25 janvier 2013, solennité de la conversion de saint Paul, en la basilique de Saint-Paul-hors-les-murs. Dans son homélie, Benoît XVI a assuré de sa prière pour l’Inde, pays qui a préparé les méditations de cette année. Thème qui appelle à avancer dans la radicalité de la foi, comme Abraham, confiants en Dieu, mais aussi à avancer au-delà des barrières, au-delà de la haine, du racisme, et de la discrimination sociale et religieuse.

⊲ Lire l'article


07/1/2013
Syrie : Benoît XVI renouvelle son appel à déposer les armes

Lors du traditionnel discours au Corps diplomatique, pour le nouvel an civil, ce 7 janvier 2012, Benoît XVI a renouvelé inlassablement son appel à déposer les armes en Syrie. Le pape a précisé que selon l’optique chrétienne, la paix n’était pas “la recherche de compromis qui garantissent la cohabitation entre les peuples ou entre les citoyens à l’intérieur d’une Nation. Il existe un lien intime entre la glorification de Dieu et la paix des hommes sur la terre, si bien que la paix ne vient pas d’un simple effort humain, mais participe de l’amour même de Dieu.”

⊲ Lire l'article


07/1/2013
Le Pape appelle Jérusalem à devenir une ville de paix et non de division

Benoît XVI a reçu lundi 7 janvier 2013 pour le traditionnel échange des vœux le corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège, représenté auprès de 179 états, plus l’ONU et ses agences, l’Union Européenne, l’Ordre de Malte, l’OLP, 8 organisations internationales et 5 régionales. Après le salut exprimé au nom de toutes les délégations par le Doyen des ambassadeurs et par le Vice-Doyen, le Saint-Père a prononcé le discours dont voici de larges extraits qui concernent le Moyen-Orient et la liberté religieuse.

⊲ Lire l'article


02/1/2013
Journée mondiale de la paix : Homélie du 1er janvier 2013

Le pape a présidé la messe de la paix du 1er janvier 2013 en la basilique Saint-Pierre, en la fête de Marie, Mère de Dieu, la ‘Théotokos’, selon le concile d’Ephèse (431). “La splendeur du visage du Seigneur sur nous, qui nous donne la paix, est la manifestation de sa paternité; le Seigneur tourne vers nous son visage, Il se montre Père et nous donne la paix. Nul ne saurait enlever aux croyants cette paix, pas même les difficultés et les souffrances de la vie”, a déclaré Benoît XVI dans son homélie.

⊲ Lire l'article


26/12/2012
Noël 2012 : Là où Dieu est oublié, pas de paix

“Avons-nous vraiment de la place pour Dieu, quand il cherche à entrer chez nous ? Avons-nous du temps et de l’espace pour lui ?”, a interrogé Benoît XVI lors de son homélie de la messe de la nuit de Noël, le 24 décembre 2012, en la basilique Saint-Pierre. Il a invité à une conversion, afin “qu’il se crée au fond de nous-mêmes un espace pour lui et qu’ainsi nous puissions aussi le reconnaître en ceux par qui il s’adresse à nous”, l’enjeu de cette question étant entre autres la paix, car là où Dieu est oublié ou même renié, il n’y pas non plus de paix.

⊲ Lire l'article


17/12/2012
Benoît XVI pour une reprise des négociations entre palestiniens et israéliens

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a été reçu en audience par Benoît XVI le 17 décembre au Vatican, le président palestinien étant actuellement en visite en Italie, pour remercier ce pays qui a voté, le 29 novembre, à l’ONU, en faveur de la reconnaissance de la Palestine comme pays observateur non-membre. Les échanges entre Benoît XVI et Mahmoud Abbas ont notamment porté sur “la situation dans la région, secouée par de nombreux conflits, en souhaitant qu’on ait le courage de la réconciliation et de la paix.”

⊲ Lire l'article


05/12/2012
Benoît XVI plaide pour un ordre moral au service du bien commun

Benoît XVI plaide pour une autorité morale internationale fondée sur « l’amour pour le bien commun de la famille humaine ». L’Eglise, quant à elle, peut offrir des pistes de réflexion, des critères de jugement et des orientations pratiques susceptibles de garantir un cadre anthropologique et éthique autour de la notion de bien commun. Le pape a reçu en audience le 3 décembre les participants de la 27e assemblée plénière du Conseil pontifical Justice et Paix, qui se déroule du 3 au 5 décembre sur le thème ‘Autorité politique et juridiction universelle’.

⊲ Lire l'article


28/9/2012
La visite du Pape au Liban montre la réalité de la coexistence

La visite de trois jours du Pape Benoît XVI au Liban, en septembre 2012, véhicule un important message d’espoir. En dépit des tensions internationales, les Libanais se sont rassemblés pour accueillir le Pape, montrant ainsi leur désir de coexistence réussie. Si le pays reste pris dans les luttes de pouvoir entre les puissances de la région et du monde, on peut néanmoins rester optimiste quant à son avenir. La plupart des Libanais savent que leur pays ne peut réussir à s’en sortir que s’ils acceptent et respectent la religion de leurs concitoyens.

⊲ Lire l'article


27/9/2012
Benoît XVI au Liban : un nouveau départ pour la nation

A la suite de la visite de Benoît XVI au Liban, les chefs religieux musulmans et chrétiens du territoire confirment leur engagement à répandre le message fraternel que le pape leur a laissé, à développer son contenu dans les familles, les écoles et la société. Tous les chefs des communautés religieuses locales étaient présents au sommet islamo-chrétien que le patriarcat de l’Eglise maronite au Liban à Bkerké avait organisé le 24 septembre 2012, pour faire un point sur la situation régionale et mesurer les effets et les défis de la visite historique du pape en septembre 2012.

⊲ Lire l'article


19/9/2012
Le bilan du voyage du pape au Liban : Un signe de paix prophétique

Au cours de l’audience générale du mercredi 19 septembre 2012, le pape est revenu sur son récent voyage au Liban du 14 au 16 septembre. Il a expliqué qu’il s’était rendu dans ce pays comme un père désireux d’être aux côtés de ses enfants. Benoît XVI confie que son voyage apostolique au Liban a été un signe de paix prophétique et une expérience importante de fraternité. Pour le pape, le moment est venu pour le peuple libanais de donner ensemble un témoignage sincère et décisif contre les divisions.

⊲ Lire l'article


16/9/2012
Benoît XVI au Liban : Les voeux du pape pour le Liban et la région

Quittant le sol libanais, au terme des trois jours de son voyage apostolique du 14 au 16 septembre 2012, Benoît XVI a formulé de nombreux vœux pour le Liban, qu’il continue à être un espace où les hommes et les femmes peuvent vivre en harmonie et en paix les uns avec les autres qu’il vive dans la paix et résiste avec courage à tout ce qui pourrait la détruire ou la miner, qu’il continue à permettre la pluralité des traditions religieuses. Il a spécialement remerciés les musulmans du pays de leur participation et de leur accueil.

⊲ Lire l'article


16/9/2012
Benoît XVI au Liban : Toute responsabilité dans l’Eglise est un service

Le 16 septembre 2012, pendant son voyage au Liban, le pape a présidé la messe dominicale à Beyrouth devant plus de 350.000 fidèles. Le pape a rappelé l’attitude de service mutuel : “Tout ministère, toute charge dans l’Église, sont d’abord un service de Dieu et des frères ! C’est cet esprit qui doit animer tous les baptisés, les uns à l’égard des autres, notamment par un engagement effectif auprès des plus pauvres, des marginalisés, de ceux qui souffrent, pour que soit préservée la dignité inaliénable de toute personne.”

⊲ Lire l'article


16/9/2012
Benoît XVI au Liban : Plaidoyer pour le silence des armes en Syrie

Au terme de la messe du dimanche 16 septembre 2012, à Beyrouth au Liban, sur le front de mer, le pape a introduit la prière mariale de l’angélus par un appel à la Communauté internationale pour que cesse le bruit des armes en Syrie et au Moyen-Orient. Il en appelle aussi aux pays arabes afin qu’en frères, ils proposent des solutions viables qui respectent la dignité de chaque personne humaine, ses droits et sa religion. “Qui veut construire la paix doit cesser de voir dans l’autre un mal à éliminer.”

⊲ Lire l'article


16/9/2012
Benoît XVI au Liban : Travailler sans relâche à l’œcuménisme

Le 16 septembre 2012, Benoît XVI a appelé à travailler sans relâche en vue de la pleine communion entre les Eglises chrétiennes. La dernière rencontre du pape au Liban, avant de repartir pour Rome, a été en effet une rencontre œcuménique, au monastère Notre-Dame de la Délivrance de Charfet, siège du patriarcat syro-catholique. Pour Benoît XVI, tous les chrétiens ont reçu pour mission de transmettre au monde le message de l’unité, et ce message prend une valeur inestimable dans le contexte actuel du Moyen-Orient.

⊲ Lire l'article


16/9/2012
Benoît XVI au Liban : Appel à la résolution du conflit israélo-palestinien

Le patriarche d’Antioche des Maronites, et responsable de l’Assemblée des patriarches et évêques catholiques, Mgr Béchara Boutros Raï a accueilli Benoît XVI au seuil de la célébration dominicale du 16 septembre 2012 à Beyrouth lors du voyage du pape au Liban. Le patriarche appelle à la résolution du conflit israélo- palestinien, en vue d’une paix juste dans tout le Moyen Orient. Il estime que la visite de Benoît XVI constitue une soupape de sécurité en ce temps d’instabilité dans une région en ébullition.

⊲ Lire l'article


15/9/2012
Benoît XVI au Liban : Appel à la fraternité des chrétiens

“Puisse la fraternité des chrétiens devenir par son témoignage, un levain dans la pâte humaine !” : le pape Benoît XVI achève son message pour l’Eglise au Moyen-Orient sur un appel à l’unité des chrétiens, dans un région où les seuls catholiques représentent une mosaïque d’au moins une demi-douzaine de rites et de cultures différentes. Il en appelle à l’évangélisation interne des Eglises. Il insiste aussi sur l’unité de la famille humaine, et par conséquent au dialogue avec les autres communautés religieuses, en vue de la paix.

⊲ Lire l'article


15/9/2012
Benoît XVI au Liban : Discours aux forces vives de la Nation

Au cours de son voyage au Liban, le pape a rencontré le 15 septembre 2012 le président de la République, M. Michel Sleiman, et les autorités de l’Etat, les chefs des communautés musulmanes. A l’issue de son discours, le pape a planté un cèdre dans les jardins du palais. Aujourd’hui, les différences culturelles, sociales, religieuses, doivent aboutir à vivre un nouveau type de fraternité, où justement ce qui unit est le sens commun de la grandeur de toute personne, et le don qu’elle est à elle-même, aux autres et à l’humanité.

⊲ Lire l'article


15/9/2012
Benoît XVI au Liban : Jeunes, unissez-vous pour la paix !

Dans le cadre de sa visite pastorale au Liban, le pape Benoît XVI a rencontré le 15 septembre 2012 quelque 25.000 jeunes rassemblés devant le Patriarcat maronite de Bkerké. Au terme de son allocution, le pape a salué les jeunes musulmans présents pour la célébration, les remerciant pour leur présence qui est si importante car ils sont avec les jeunes chrétiens l’avenir du pays qu’ils doivent chercher à construire ensemble. “Vous avez une place privilégiée dans mon cœur et dans l’Église tout entière car l’Église est toujours jeune !”

⊲ Lire l'article