11/7/2021

Deuil du Cardinal Laurent Monsengwo champion de la non-violence et de la démocratie


« Il y a un rôle à jouer pour chacun dans l’éducation à la paix, à la réconciliation et à la conscience citoyenne. C’est un défi pour nous tous, car l’Esprit de Dieu doit ouvrir nos esprits à une paix que le monde ne peut pas nous donner. –
Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya (1939 – 2021)

Share


Décès du cardinal Monsengwo, le cardinal De Kesel lui rend hommage - Le  site de l'Eglise Catholique en Belgique

Le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, ancien archevêque de Kinshasa et co-président de Pax Christi International (2007 à 2011), est décédé des suites d’une longue maladie. Il était une force pour la paix et un défenseur infatigable de la démocratie dans sa patrie bien-aimée, la RD Congo. Il manque beaucoup à l’ensemble du mouvement Pax Christi et son héritage se perpétue dans l’important travail de non-violence que nous continuons à mener aujourd’hui dans la région des Grands Lacs en Afrique.

L’histoire du cardinal   Monsengwo avec Pax Christi International remonte à plus de 20 ans. Lors de notre Assemblée mondiale à Amman (Jordanie), il a été élu vice-président, et en 2007 nommé co-président aux côtés de Marie Dennis. « Ce fut un honneur de servir en tant que co-président avec le cardinal Monsengwo », a déclaré Marie Dennis. « Son profond désir de mettre fin à violence dans son propre pays à la façonner l’engagement de Pax Christi International en faveur de la non-violence et de la réconciliation en Afrique. »

Sa présidence a marqué l’expansion considérable des activités de PCI en Afrique, y compris la création de réseaux régionaux pour un plaidoyer et un renforcement des capacités accumulées sur la foi. Ces efforts comprenaient la démobilisation des anciens combattants, y compris les enfants soldats, la lutte contre le commerce transfrontalier illicite d’armes légères et la recherche de solutions pour mettre fin à l’exploitation illégale des ressources naturelles en RD Congo. «Le mouvement Pax Christi est plus pertinent que jamais, car les conflits armés et la violence ne font que créer des cycles sans fin de ressentiment et de vengeance», a déclaré Monseigneur Monsengwo. «Notre monde réclame justice mais aussi pardon, réconciliation et paix.»

Le cardinal Monsengwo était également engagé dans l’épanouissement de la démocratie et des droits humains en RD Congo. Il a été un important bâtisseur de paix et de ponts alors que son pays traversait des crises politiques et se dirigeait vers la démocratie. Même si deux guerres successives ont fait reculer les efforts pour une paix juste et durable, Laurent Monsengwo est exprimé fermement aux droits humains du peuple et à l’exploitation de la communauté internationale des ressources congolaises.

Cette passion s’est également bien reflétée dans les activités de PCI dans la région. Celles-ci comprenaient des efforts pour mettre fin à l’impunité pour les crimes graves, contribuer à la cohabitation pacifique et au respect de l’intégrité territoriale, renforcer la société civile et promouvoir l’éducation politique, en particulier à la lumière des élections en RD Congo.

En plus de son dévouement au mouvement catholique international pour la paix, Monseigneur Monsengwo a repris la conférence épiscopale nationale pendant deux mandats et a été président du symposium des conférences épiscopales d’Afrique et Madagascar. Il a également été un leader au niveau africain, a promu l’unité et la tolérance, et a utilisé cette plate-forme pour exhorter l’Église à travailler pour la réconciliation à travers le continent. Sa perte sera profondément ressentie dans toute l’église catholique, par le peuple de la RD Congo et par le mouvement Pax Christi International.

Qu’il repose en paix et que le Seigneur le reçoive dans son royaume éternel.

Pax Christi International

Share