16/7/2014

Journée de prière pour la paix au Cameroun


Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala et président de la Conférence épiscopale du Cameroun, a présenté la journée de prière pour la paix qui se tiendra samedi 19 juillet 2014. “Nous voulons confier le Cameroun ainsi que tous les autres pays en guerre au Seigneur. L’insécurité qui sévit actuellement aux frontières du Cameroun et particulièrement celles avec le Nigéria laisse planer une certaine psychose au sein des populations…”



Yaoundé – « Nous voulons confier le Cameroun ainsi que tous les autres pays en guerre au Seigneur. L’insécurité qui sévit actuellement aux frontières du Cameroun et particulièrement celles avec le Nigéria laisse planer une certaine psychose au sein des populations. Dans des situations pareilles, il vaut davantage mieux s’en remettre aux mains du Tout-Puissant ». Tels ont été les mots de Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala et président de la Conférence épiscopale du Cameroun, lors de la présentation de la journée de prière pour la paix qui se tiendra samedi 19 juillet. Dans tout le pays, seront organisées à cette occasion des processions qui se conclueront par la célébration de l’Eucharistie.

 

Dans la région, le climat d’insécurité est principalement entretenu par les attaques régulières de la secte islamique Boko Haram ; depuis des années, elle sévit dans les Etats du Nord du Nigeria, et plus récemment dans les régions du Cameroun limitrophes du Nigeria, se dédiant surtout à l’enlèvement de ressortissants européens. Ainsi le Père Georges Vandenbeusch, missionnaire Fidei Donum français enlevé le 13 novembre 2013 et relâché le 31 décembre de cette même année ; les Pères Gianantonio Allegri et Giampaolo Marta, prêtres Fidei Donum italiens, et la canadienne Sœur Gilberte Bussier, enlevés le 4 avril dernier et remis en liberté le 1er juin.

 

Une autre frontière à risque au Cameroun est celle qui la sépare de la République centrafricaine, dans la mesure où l’instabilité dans ce dernier pays a poussé plusieurs centaines de milliers de centrafricains à trouver refuge au Cameroun.

 

 

 

© Source : Radio Vatican. 16 juillet 2014 – avec Agence Fides