A Romilly, dans le diocèse de Troyes, les 15-18 sont passés à l’action.  La vingtaine de jeunes s’est lancée dans l’aventure avec le projet PoPN’Co. Leur mission : aller à la rencontre de ceux qu’on appelle les migrants et de toutes personnes qui les entourent, associations, accompagnateurs pour sensibiliser les autres jeunes de leur génération sur ces questions d’intégration et déconstruire les préjugés. « On parle souvent des migrants à la télévision, le sujet est très à la mode, mais nous voulions voir concrètement et comprendre qui ils étaient » me racontent Jorcia et Andréa, deux jeunes de l’équipe PoPN’Co. « Nous allons réaliser des vidéos et un livre de témoignage et les présenter dans nos lycées. « Autour de nous, les jeunes sont parfois indifférents »

 

 

L’équipe a déjà commencer ses réalisations et est allée à Paris rencontrer les membres de l’association « Paris à deux » et Moustafa. Andréa et Jorcia me raconte avec humour cette rencontre inattendue avec cet Afghan médecin qui parle parfaitement français, alors qu’elles s’attendaient à voir un africain et à devoir recourir à un interprète. 

 

 

« Cette expérience nous fait grandir personnellement et dans notre foi. Etre chrétien c’est aller au devant des gens, s’intéresser à eux ». « Ces personnes sont isolées et leurs situations me touche parce que j’ai moi même des origines congolaises et béninoises. Ça m’a permis d’en parler avec mes parents et nous avons évoqué ensemble les conditions difficiles de leur intégration » me raconte Jorcia. « Cela nous fait réfléchir sur notre propre vie, il faut parfois essayer de se mettre à la place des autres » ajoute Andréa.

En chemin vers la confirmation Jorcia, Andréa et toute l’équipe de PoPN’Co sont déjà sortis de leurs canapés pour répondre à leur vocation missionnaire.

 

 

 

 

 Choisir comme fil rouge la paix pendant un an grâce à des formations, des temps forts, un engament solidaire

 

 

Un projet PoP Pax Christi : Oser la rencontre et témoigner

 

Pour construire la Paix, il faut être capable d’oser la rencontre. Rencontrer l’autre se comprend comme la capacité à accueillir la différence sans jugement, avec bienveillance.

La rencontre est un échange entre l’autre et moi, un aller-retour entre donner et recevoir qui permet ma construction. Oser la rencontre permet de repousser les frontières et construire la fraternité. Accueillir l’autre, l’étranger et le pauvre c’est accueillir le Christ lui-même (cf. Mt 25, 31-46) et en cela répondre à l’hospitalité de Dieu à notre égard au banquet de son Royaume, comme Jésus lui-même l’a incarné dans sa vie publique. Cette capacité ne s’acquière pas en un jour et passe par une démarche individuelle et sociale et la pratique.

Une expérience de rencontre en vérité transforme en profondeur et porte un fruit qui dépasse les protagonistes. Elle est une source de joie qui se partage.

 

Les propositions de PoP- Pax Christi ont ce point commun qu’elles cherchent à promouvoir la rencontre et oser dépasser les préjugés, clichés et apriori que nous avons. La diversité des cultures, croyances, opinions, origines … sont une richesse.

 

Le témoignage est une autre dimension importante des projets PoP. Jésus nous appelle à être ses témoins. Apporter son témoignage est un moyen de se souvenir, de faire un bilan des avancées et des difficultés. Il permet ainsi de rendre grâce des merveilles que Dieu fait pour nous en mettant en lumière des situations précises. Cette louange contribue à ma propre édification et à celle de mon prochain.

 

 

Tu as un projet missionnaire où tu oses la rencontre ?

Tu es convaincu que la parole et le dialogue sont des outils pour construire des mondes où la paix et possible ?  Tu penses que le témoignage des jeunes aux jeunes est ce qui fait la différence.

 

 

 

 

 

contact : jeunes@paxchristi.cef.fr