01/7/2019

Un nouveau départ


Pax Christi France est un mouvement qui « ose » la paix : une paix ouverte, généreuse, à vivre et partager en famille, en communauté, à l’international aussi. Mais c’est aussi, et pour commencer, une association qui s’organise et vit grâce au soutien de ses adhérents, aux dons des fidèles de l’Eglise catholique et à […]



Pax Christi France est un mouvement qui « ose » la paix : une paix ouverte, généreuse, à vivre et partager en famille, en communauté, à l’international aussi. Mais c’est aussi, et pour commencer, une association qui s’organise et vit grâce au soutien de ses adhérents, aux dons des fidèles de l’Eglise catholique et à l’engagement de dizaines de bénévoles qui se relaient pour organiser les réunions, les rencontres thématiques, les marches, les événements qui jalonnent notre route et sur laquelle nous croisons tant de témoins, de bonnes volontés, de curieux, d’amis. Sans oublier l’équipe permanente qui, depuis le siège de la rue Morère à Paris, assure la gestion financière, la publication du Journal de la Paix et du site internet, l’animation des commissions, le contact avec les groupes locaux, le bon fonctionnement de la « machine institutionnelle » : présidence, délégué général, conseil national, conseil des commissions.

 

C’est ainsi que le 24 mars dernier les adhérents se sont réunis en assemblée générale pour entendre le rapport sur les actions de l’année écoulée – et aussi de la période triennale de référence, car nous disposons d’une « planification » pluriannuelle pour nos travaux -, approuver les comptes (ils sont bons !), discuter et valider les Orientations de la nouvelle période triennale 2019-2022. L’assemblée a aussi procédé au renouvellement partiel du Conseil national, qui est l’organe de direction du mouvement, auquel est confiée la mission de veiller à la mise en œuvre par le nouveau Délégué général desdites Orientations. C’est le 11 mai que le nouveau Conseil a tenu sa première session qui s’est avérée particulièrement riche et fructueuse. De quoi s’agissait-il ? Tous simplement de prendre la mesure des défis qui se posent au mouvement et de lancer une dynamique courageuse pour que Pax Christi continue de témoigner et agir, au sein de l’Eglise et de la société, pour la paix et dans la paix.

 

Prier, réfléchir et agir sont, une fois encore, les trois piliers qui soutiennent notre vocation. Non-violence, éducation à la paix, environnement et sauvegarde de la création, désarmement, droits de l’homme, Europe les thèmes sur lesquels nous voulons témoigner, nous faire entendre, changer les choses. Equipes de base, délégations diocésaines, délégations provinciales (on pense ici aux provinces ecclésiastiques, au nombre de 15 en France métropolitaine) les structures sur lesquelles s’appuyer pour relayer le message du mouvement, susciter des adhésions, former à la paix, apprendre à « vivre » la paix.

 

Le Conseil national est le relais indispensable des « réalités » de terrain, de par la présence des représentants des provinces, et de la société au sens large grâce aux autres personnalités qui y siègent au nom de leur engagement pour la paix, la dignité, les droits humains. Sa contribution à la vie du mouvement est essentielle et nous garantit que notre travail, à partir d’un secrétariat national particulièrement dévoué, répond aux attentes de nos frères et sœurs, s’enracine dans le vécu et apporte une contribution significative à la cause de la paix.

 

Des pistes ont été tracées, des actions vont suivre. Au fil des mois, des « nouveautés » verront le jour. Mais il est important de savoir que l’action de Pax Christi, souvent personnifiée et visible à travers son président et son Délégué général, se nourrit également du témoignage, de l’apport et des énergies du Conseil national qui assure l’enracinement du mouvement dans l’Eglise et la société.

 

© Alfonso Zardi, Délégué Général Pax Christi France